Modélisation 3D : Argosim rejoint Dassault Systèmes

Logiciels
dassault-systemes-rachat-exa-modelisation-3D-dynamique-ecoulement-fluide

Avec le rachat de l’éditeur grenoblois Argosim, Dassault Systèmes renforce son offre de simulation et modélisation pour systèmes embarqués.

Le fournisseur de solutions de conception 3D et gestion du cycle de vie des produits (PLM) Dassault Systèmes a confirmé avoir bouclé, pour un montant resté confidentiel, l’acquisition d’Argosim.

Dirigée par Fabien Gaucher depuis sa création en 2013, l’entreprise basée à Saint-Martin-d’Hères (Isère) est spécialisée dans les logiciels de simulation d’aide à la conception de systèmes embarqués. Argosim a notamment développé Stimulus, un logiciel de simulation d’aide à la mise au point et au test d’exigences.

Selon ses promoteurs, Stimulus permet aux architectes systèmes de « détecter des exigences ambiguës, incorrectes, manquantes ou contradictoires très tôt dans le processus, avant le début de la conception fonctionnelle. Créant ainsi des spécifications de haute qualité nécessaires à la validation et à la sécurité des systèmes embarqués. »

Des développements soutenus par une levée de fonds de 1 million d’euros menée en 2016 auprès des fonds Rhône-Alpes Création, Alpes Capital Innovation et IT-Translation. L’entreprise comptait, à mi-février 2019, une douzaine de salariés.

IA et 3D

Le rachat d’Argosim permet à Dassault Systèmes de compléter les solutions de sa plateforme de simulation et analyse avancée (3DEXPERIENCE) et de renforcer les capacités de sa gamme Smart Safe & Connected. Un ensemble soutenu par des technologies d’intelligence artificielle (IA).

Les secteurs des transports, de l’aérospatiale/défense et des hautes technologies sont ciblés. Autant d’industries avec lesquelles le groupe français du logiciel de conception 3D entretient une relation de confiance.

« Avec l’arrivée prochaine d’une législation stricte, nous allons être confrontés à un défi de taille à propos des exigences et des réglementations relatives aux cyber-systèmes », a déclaré Philippe Laufer, directeur général de CATIA chez Dassault Systèmes. Notamment en ce qui concerne les véhicules autonomes. « Il est donc essentiel de valider les exigences de conception en amont afin d’accélérer la mise sur le marché des produits ».

(crédit photo © Dassault Systèmes)