Monster.com susciterait les envies

Régulations

Selon le très influent “Barron’s”, le géant de l’emploi sur Internet pourrait bientôt subir une OPA en règle

Monster.com dans le giron de Yahoo ou de Microsoft? C’est l’avis de

Barron’s, le très sérieux hebdomadaire financier américain qui parie sur une OPA inamicale à court terme. Etant donné les perspectives d’amélioration du marché du travail, le groupe pourrait susciter l’appétit de groupes comme Yahoo, eBay, IAC/InterActiveCorp, Microsoft et Google, parie le journal dont les prévisions font la pluie et le beau temps à Wall Street. Pour autant, Jim Treacy, ancien dirigeant de Monster et toujours actionnaire, a déclaré à Barron’s que le groupe devrait au moins essayer d’obtenir 30 dollars par action si son p-dg Andrew McKelvey décidait de vendre. “La seule raison de vendre tient au fait qu’un repreneur peut vous conduire plus vite là où vous voulez aller”, souligne-t-il. “Nous avons fait du bon travail (…). Nous n’allons pas vendre le groupe pour cinq dollars de plus que le cours actuel”. D’un autre côté, il faut savoir que Capital Research and Fidelity Investments, deux investisseurs institutionnels, contrôlent 30% du capital. Monster, premier site mondial de recherche d’emploi, est numéro un en Allemagne, numéro deux en France et au Royaume-Uni et numéro un en Inde.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur