Moteur de recherche : Google en perte de vitesse en Angleterre

Cloud

En février, Google a cédé du terrain sur le marché britannique face à Bing. Faiblesse passagère ou tendance durable?

La suprématie du leader des moteurs de recherche n’est pas remise en cause mais la pression concurrentielle se fait sentir en février. En Europe du moins. Selon l’AT Internet Institut, Google cède du terrain en Angleterre.

Selon une analyse effectuée tout au long du mois de février depuis plus de 12 600 sites partenaires, il ressort que la part de marché de Google UK perd 1,6 point. Et repasse sous la barre des 90% avec 89,2% contre 90,8% en janvier. Le début d’une longue chute? Yahoo et Bing en profitent et gagnent respectivement 0,6 et 0,7 points avec 4,1% et 3,8%.

La tendance anglaise se fait également sentir, dans une moindre mesure, sur la France et l’Allemagne. Google y perd respectivement 0,1 et 0,2 point à 89,1% et pas moins de 94%. En revanche, le moteur numéro 1 affiche son dynamisme en Espagne où il attire 93,3% des internautes en février contre 92,8% en janvier.

Ses principaux concurrents, Yahoo et Bing, occupent le terrain très loin derrière : respectivement 2,4% et 3,6% en France, 1% pour les deux en Allemagne, 1,2% et 1,3% en Espagne (derrière le moteur local Conduit à 2,4%). En revanche, il est clair que la variation à la baisse (à confirmer dans les mois qui viennent) constatée outre Manche profitent aux, désormais, deux partenaires. La part de Yahoo passe ainsi de 3,5% à 4,1% tandis que celle du moteur de Microsoft évolue de 3,1% à 3,8%.

Bref, Google continue à dominer le paysage de la recherche en ligne avec autour de 9 requêtes sur 10 qui passent par ses serveurs. La mise en oeuvre de l’accord passé entre Yahoo et Bing y changera peut-être quelque chose. En attendant qu’il soit appliqué, l’AT Internet Institut souligne d’ailleurs « la stagnation de part de visites du moteur Bing entre janvier et février 2010 en Allemagne, en Espagne et en France, 9 mois après sa sortie ».

Si en Europe Bing stagne, il n’en va pas de même aux Etats-Unis où le moteur de recherche de Microsoft trace petit-à-petit sa route. Selon Comscore, Bing a ainsi gagné 0,6 points en janvier (les chiffres de février ne sont pas disponibles) pour s’élever à 11,3% du marché. Une hausse qui s’effectue au détriment de Google (qui perd 0,3 point mais conserve 65,4% de la recherche) et Yahoo qui passe de 17,3% à 17% des internautes qui utilisent encore les services de recherche du portail Internet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur