Motorola MC 45 : quand l’informatique mobile se confronte aux smartphones

Poste de travail
motorola-mc45-informatique-mobile

À l’appel des PME désireuses d’optimiser la productivité de leurs collaborateurs en déplacement, Motorola Solutions répond avec un ordinateur mobile sous Windows Embedded Handheld.

Pour optimiser la productivité des collaborateurs de PME en situation de mobilité, Motorola Solutions oppose aux smartphones l’ordinateur mobile MC45.

Inscrit dans une logique de coût total de possession, ce compagnon nomade sous Windows Embedded Handheld Professional est mis en lumière non seulement pour son agrément “sur le terrain”, mais aussi sa durabilité. Le cycle de vie de 3 ans que lui prête son fabricant justifierait à lui seul un investissement initial chiffré entre 1345 et 2295 dollars selon le modèle.

Un robuste compagnon

Autre gage de longévité, un châssis renforcé (2,5 mm d’épaisseur ; 247 grammes) dont la certification IP64 trahit une immunité face aux microparticules de poussière, aux projections d’eau, aux vibrations, aux chutes (jusqu’à 1,5 m de hauteur) et aux chocs thermiques (de -40 à 70 degrés).

Ainsi protégé, et équipé de surcroît d’une batterie amovible de 3080 mAh, le MC45 peut trouver sa place dans les entrepôts logistiques, les réseaux de transport ou les véhicules utilitaires des techniciens de maintenance.

Qu’importe l’utilisateur final, l’interaction s’effectue au moyen d’un écran de 3,2 pouces (240 x 320 points) à technologie tactile, dont la lisibilité est améliorée grâce à un module de rétroéclairage. Pour accélérer la saisie de l’information, un clavier numérique est disponible. Il s’assortit d’une optique de 3,2 mégapixels et d’un scanner laser associé au moteur Adaptive Scan, qui simplifie la détection de codes-barres jusqu’à 4 mètres de distance.

“Always on”

Au-delà de la liaison filaire par USB, une interface Wifi 802.11g (54 Mbit/s) flexibilise le partage de données. La voix s’y adjoint avec une connectivité 3G HSDPA. L’implémentation d’une puce GPS ouvre à la géolocalisation des collaborateurs et le Bluetooth 2.0+EDR leur permet d’interagir à courte portée avec d’autres appareils connectés (smartphones, casques-micros, imprimantes…).

Toutes les opérations de synchronisation peuvent être chapeautées par RhoMobile, qui remplit également la fonction de plate-forme de développement. L’entreprise peut ainsi constituer son propre parc d’applications HTML5 et en orchestrer la télédistribution vers toute sa flotte mobile. Y compris le MC45 et son processeur Qualcomm MSM 7627 (ARM 11, 600 MHz, 256 Mo de mémoire vive).

—— A voir aussi ——
Quiz Silicon.fr : incollable sur les grands noms du monde IT ?

Crédit photo : Motorola Solutions


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur