Numérisation de l’État : sprint engagé jusqu’à la présidentielle 2022

ProjetsSecteur Public

De FranceConnect au programme DcANT, tour d’horizon des chantiers prioritaires engagés par le Gouvernement d’ici à l’élection présidentielle de 2022.

400 jours. C’est à peu près ce qu’il reste avant la fin du quinquennat. C’est aussi le temps que le Gouvernement se donne pour « accélérer la transformation numérique de l’État ». Son annonce coïncide avec les 10 ans de l’un des piliers de cette transformation : Etalab. Elle intervient par ailleurs dans la lignée du bilan de DcANT.

Ce programme – Développement concerté de l’Administration Numérique Territoriale – avait démarré en octobre 2015. La dématérialisation de la commande publique a figuré parmi ses premiers chantiers, comme le développement de l’archivage électronique dans les territoires et l’ouverture de FranceConnect aux agents publics.

Une deuxième phase s’était amorcée en décembre 2017. Elle a, en particulier, donné lieu à la réalisation d’un catalogue de solutions numériques pour les collectivités. Il en regroupe pour le moment quatre :

  • Démarches Simplifiées
    Le service associe un générateur de formulaires et une plate-forme d’instruction de dossiers. Lancé en 2018 après deux ans d’expérimentation, il se destinait initialement aux administrations. Les collectivités l’ont finalement adopté. En tout cas une centaine d’entre elles, qui ont dématérialisé quelque 200 démarches.
  • Tchap
    Voilà près d’un an que la messagerie est disponible à l’expérimentation pour les collectivités territoriales. Elles sont un peu moins d’une trentaine à l’avoir adoptée, pour un volume global d’environ 3200 agents.
  • Cloud Cercle 3
    Ce portail créé en septembre 2020 permet aux acheteurs publics de souscrire à des services cloud via l’UGAP. Cible : les applications et les données « les moins sensibles ». Le catalogue regroupe neuf fournisseurs.Cloud Cercle 3
  • FranceConnect
    Le compteur approche des 700 collectivités territoriales utilisatrices de ce dispositif d’identification.

Vers un nouveau DcANT… toujours avec FranceConnect

FranceConnect constitue l’un des trois grands chantiers* que le Gouvernement s’est fixés pour ces « 400 jours ». Objectif : fédérer 30 millions d’utilisateurs uniques en 2022, contre 20 millions actuellement. Parmi les leviers, une ouverture imminente à Pôle emploi, puis à la CAF en juillet. Il est question d’embrayer, au cours de l’été, sur la connexion aux identités numériques européennes.

Entretemps aura émergé FranceConnect+, destiné à fournir une sécurité de niveau substantiel dans le cadre des démarches qui l’exigent. Échéance : mai ; soit la même que pour la relance de DcANT, mais sous un autre nom.

bilan DcANT 2018-2020

Les deux autres grands chantiers sont les démarches en ligne et l’équipement des agents publics. Sur le premier, un objectif : avoir dématérialisé, fin 2021, les 250 démarches les plus usuelles des Français. C’est déjà fait pour les trois quarts d’entre elles. Les demandes d’urbanisme sont les prochaines sur la feuille de route.

Sur la question des agents publics, le Gouvernement ne fournit qu’un indicateur chiffré : 160 000 ordinateurs portables déployés depuis mars 2020. Et exprime une ambition : avoir équipé, d’ici à fin 2021, tous les agents ayant des fonctions télétravaillables. C’est-à-dire la moitié d’entre eux, hors enseignants et forces de l’ordre (ils sont, au total, environ 5 millions).

* Autre initiative prévue pour 2021 sur FranceConnect : l’ouverture du code source. On aura noté que le Gouvernement compte créer un pôle de promotion interministérielle du logiciel libre.

Illustration principale © illustrez-vous – Fotolia

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT