Officiel: Telecom Italia reprend Tiscali France

Régulations

Les 344.000 clients haut débit et les 700.000 clients bas débit rejoignent l’opérateur transalpin pour 280 millions d’euros

L’information avait été révélée par la presse italienne il y 15 jours, elle est aujourd’hui confirmée. Tiscali France sera bien vendu à Telecom Italia. Montant de l’opération: 280 millions d’euros.

“Le prix accepté est approximativement de 266 millions d’euros, valorisant 100% de Liberty Surf à 280 millions d’euros”, précisent les deux groupes dans un communiqué. En effet, l’opérateur historique transalpin mettra d’abord la main sur 98% de Liberty Surf, la filiale française de Tiscali. Les 2% restants seront achetés lors d’une offre publique d’achat simplifiée. C’est donc la fin d’un long feuilleton qui a agité le petit monde de l’Internet français depuis plusieurs mois. Début mars, après avoir longtemps nié, la direction de Tiscali confirmait ce que tout le monde savait: la filiale française du FAI italien était à vendre. Plusieurs candidats étaient en lice: Neuf Télécom, Cegetel, Deutsche Telekom, Telecom Italia. Les opérateurs français ont vite lâcher l’affaire estimant le ticket d’entrée trop élevé. Telecom Italia, avec Deutsche Telekom, apparaissait comme un des favoris pour cette reprise et un des seuls à proposer une valorisation supérieure à 250 millions d’euros. Sa position d’opérateur historique lui permet en effet de mettre en avant une surface financière importante et les moyens de ses ambitions. Depuis plusieurs mois, les rumeurs ne cessaient de grossir. Le groupe affiche en effet une dette nette de 317 millions d’euros à fin décembre, et doit surtout faire face au remboursement d’une obligation de 250 millions d’euros parvenant à échéance en juillet prochain. Il a déjà levé 170 millions d’euros grâce à la vente de différents actifs non stratégiques tels que ses activités en Autriche, Danemark, Norvège et Suède… Mais le compte n’y était pas. Telecom Italia: poids lourd des FAI européens Malgré son discours rassurant: “La France est un marché stratégique, jamais nous ne partirons”, des fuites dans la presse prouvaient qu’en fait, Tiscali recevait discrètement les offres de la concurrence. Avec ce rachat, Telecom Italia renforce sa position de poids lourd dans le secteur des FAI européens. Les 344.000 abonnés haut débit et les 700.000 clients bas débit de Tiscali France iront grossir les 4,3 millions d’abonnés Internet de l’opérateur. En France, pourtant, cette opération ne devrait pas avoir d’influence majeure sur le marché hyper concurrentiel du haut débit. Telecom Italia, avec la marque Alice, ne fait pas partie du top 10 des FAI et Tiscali France est loin derrière les leaders: Wanadoo, Free, AOL, Neuf Telecom… Quant aux salariés du FAI racheté, ils ont enfin obtenu des engagements de la part de leur direction après un silence radio de plusieurs mois. Selon une source syndicale, citée par 01net, un accord a été signé suite à une rencontre avec des responsables de Telecom Italia. Dans une lettre d’engagement, Telecom Italia garantit qu’il n’y aura pas de plan social dans les six mois suivant la signature du contrat de rachat avec Tiscali. Ensuite, et pendant un an, le repreneur s’engage à accompagner un éventuel plan social des conditions du plan de sauvegarde de l’emploi signé en 2003.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur