Opera: le gratuit, ça paie ?

Régulations

En deux jours, la version désormais totalement gratuite du navigateur a été téléchargée plus d’un million de fois

La gratuité reste un argument fort pour les internautes. Le navigateur alternatif Opera, désormais totalement gratuit et sans publicité (lire notre article), connaît une explosion de son utilisation.

Ainsi, en deux jours à peine (suite à l’annonce de sa gratuité), Opera a été téléchargé 1,6 million de fois (chiffres de l’éditeur). De quoi permettre au logiciel de commencer à rattrapper son retard sur son concurrent direct, Firefox dont il souhaite prendre la place de challenger face à Internet Explorer. Ce rythme est deux fois plus important que le record qui avait été enregistré par Opera lors du lancement de la version 8.0 du navigateur, en avril dernier, explique également l’éditeur norvégien. Opera était jusqu’au 20 septembre dernier commercialisé à environ 30 euros ou proposé en version gratuite avec de la publicité. Ce navigateur est réputé pour sa rapidité et ses innovations. Mais l’éditeur ne dit pas d’où il compte désormais tirer ses revenus…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur