Oracle : les résultats stagnent, mais le Cloud grimpe

CloudGouvernanceRégulations

Le chiffre d’affaires d’Oracle reste stable sur le dernier trimestre. En cause, la montée du dollar, explique la firme, qui fait toutefois un carton sur le cloud.

Oracle vient de publier les résultats de son dernier trimestre d’activité. La firme affiche un chiffre d’affaires inchangé, de 9,33 milliards de dollars. La société précise qu’elle a souffert de la montée du dollar face aux autres monnaies. À taux de change constant, son CA aurait monté de 6 %.

Le résultat net est en baisse de 3 %, à 2,5 milliards de dollars. En données corrigées, il est toujours en baisse, mais seulement de 1 %, à 3,1 milliards de dollars. Là encore, le dollar a eu un impact fort sur ces données. À taux de change constant, le résultat net aurait gagné 7 %. Enfin, le gain par action perd 1 %, à 56 cents (il est inchangé, à 58 cents, en données corrigées).

Le cloud a le vent en poupe chez Oracle

Le problème pour Oracle est que les analystes tablaient sur un chiffre d’affaires de 9,47 milliards de dollars. Le compte n’y est donc pas. L’action de la firme n’a toutefois pas trop été malmenée hier. Elle perdait 1,24 % en fin de séance, avant de remonter de 1,66 % dans les échanges après Bourse.

Il est vrai qu’Oracle affiche des résultats intéressants sur le très stratégique marché du cloud. Son chiffre d’affaires dans le monde de l’IaaS, du PaaS et du SaaS grimpe de 29 % sur un an, à 527 millions de dollars. C’est encore peu par rapport au CA total de la société, mais encourageant en matière de croissance.

À lire aussi :
Les Trophées Oracle des Clubs Utilisateurs priment la transformation numérique
Oracle veut s’imposer dans les datacenters avec sa génération X5
Résultats : Oracle réussit son virage vers le cloud


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur