Orange déploie la 400G entre Paris et Lyon

Réseaux
fibre optique (crédit photo © Chubykin Arkady - shutterstock)

Renater sera le premier utilisateur à bénéficier de la 400G d’Orange. Mise en œuvre par Alcatel-Lucent, elle multiplie par 4 les capacités actuelles.

Orange-France Télécom vient d’annoncer la mise en service, aujourd’hui, d’un lien optique à 400 Gbit/s (400G) entre Paris et Lyon. Une première mondiale, en conditions réelles, qui va permettre de démultiplier la capacité de transport du backbone de l’opérateur.

Rappelons que la 400G transporte les données à la vitesse de 400 Gbit/s par longueur d’onde. Ce qui apporte au lien une capacité totale de 17,6 térabits/s (Tb/s) et multiplie par 4 la capacité du réseau actuellement dimensionné à 100 Gbit/s, précise l’opérateur.

Alcatel-Lucent aux commandes

Pour mettre à niveau son réseau optique, Orange a fait appel à Alcatel-Lucent. L’équipementier a déployé sa solution optique Photonic Service Engine (PSE) de 400 Gbit/s. « Ce projet démontre la capacité d’innovation d’Alcatel-Lucent et de France Télécom-Orange et témoigne de la pertinence du partenariat de longue date établi entre ces deux sociétés », commente Philippe Keryer, président du groupe d’activités Réseaux & Plateformes d’Alcatel-Lucent.

La solution réduit également la consommation énergétique des installations et, selon le fournisseur, optimise les coûts d’exploitation et la maintenance réseau. L’équipementier avait présenté sa solution PSE en mars 2012 sur le réseau de Deutsche Telekom.

Nouveau standard des réseaux optiques, le 400G entend répondre à l’évolution des besoins de bande passante face à la consommation grandissante des données à travers les nouveaux usages tels que la vidéo à la demande haute définition, mais aussi la téléprésence et les services cloud qui demandent une grande fluidité des informations.

Renater, premier client

Le GIP Renater, maître d’ouvrage du Réseau National de télécommunications pour la Technologie, l’Enseignement et la Recherche, est le premier utilisateur, et le seul pour le moment, à exploiter les nouvelles capacités du réseau d’Orange.

« Dans le cadre notre programme d’innovation, nous allons expérimenter en situation réelle ce lien optique sur une des artères principales de notre backbone entre les régions parisienne et lyonnaise, annonce Patrick Donath, directeur de Renater. L’expérimentation vise également la validation des équipements de commutation les plus récents de grands constructeurs pour ces débits et permettra d’anticiper la future architecture de Renater. Le 400 Gbit/s est une évolution essentielle pour les réseaux de la recherche de demain. »

Orange entend néanmoins étendre ses liaisons 400G à une dizaine d’autres villes, en France et en Europe, en 2013.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Dix questions sur Orange-France Télécom


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur