Orange lance ‘Talk Now’ pour le grand public

Régulations

Après les entreprises, les abonnés grand public de l’opérateur auront accès à ce service push to talk qui fonctionne à la manière d’un Talkie-Walkie

Un mois après avoir lancé Talk Now pour les entreprises, Orange annonce la disponibilité de ce service pour le grand public, avec une cible privilégiée: les jeunes.

Ce service ressemble furieusement aux messageries instantanées des PC (comme MSN Messenger) mais adapté pour les téléphones mobiles GSM, c’est à dire avec de la voix. Explications. “Talk Now” permet à partir de son mobile de rentrer directement en conversation avec une liste de correspondants pré-définie. Le service permet à la fois une conversation One-to-One, à la manière d’un Talkie-Walkie, mais surtout One-to-Many (appels de groupe). Pour parler, il suffit de presser une touche et tous les contacts entendent le message. Pour écouter ses correspondants, il n’y a qu’à relâcher cette touche. Il n’y a donc plus de numéros à composer, plus de contacts à appeler les uns après les autres. Même si Talk Now sera très utile pour les entreprises (team management), on imagine bien les jeunes s’approprier ce service à la manière du chat sur PC. “Je suis convaincu qu’on va faire un carton sur les jeunes”, explique Didier Quillot, directeur général d’Orange. Aux Etats-Unis, les services similaires de “Push-to-Talk” rencontrent un énorme succès (12 millions d’utilisateurs pour le service de Nextel). Orange a effectué un test auprès de 300 consommateurs âgés de moins de 34 ans. 75% des participants ont déclaré qu’ils utiliseraient le service Talk Now pour le “fun”, 67 % qu’il représentait un outil “pratique”. “En lançant Talk Now sur le marché grand public, Orange souhaite offrir un nouveau mode de communication aux jeunes urbains. Simple et adaptée à leur style de vie, cette nouvelle fonctionnalité du mobile leur permettra de maintenir le contact avec leur groupe d’amis” a déclaré Julien Billot, Directeur des marchés Grand Public et Professionnel d’Orange France. Orange a choisi la solution Kodiak, “car elle offre un qualité de voix semblable à celle du GSM contrairement aux solutions s’appuyant sur le réseau GPRS”, explique l’opérateur. Histoire d’envoyer une pique à BouyguesTel dont le service professionnel Push-to-Talk lancé il y a quelques semaines utilise le réseau GPRS. La filiale de France Télécom propose quatre téléphones mobiles compatibles, qui possèdent également les fonctions MMS écran couleur et sonnerie polyphonique. Pour une utilisation rapide et efficace du service Talk Now, chaque terminal possède une touche d’accès direct au service. Le Sagem myX-4T sera proposé à 9 euros au sein d’un forfait, 59 euros pour la formule Compte Mobile et 119 euros pour la formule Mobicarte. Mêmes tarifs pour le Sagem myX5-2T excepté pour une offre Mobicarte: 139 euros. Le LG F7250T sera proposé respectivement à 49, 79 et 159 euros. Enfin, le Alcatel One Touch 556T est vendu 49, 119, 179 euros. A l’occasion du lancement de Talk Now, toutes les communications sont gratuites et illimitées pendant 2 mois pour toute activation du service avant le 20 janvier 2005 et ce quelle que soit l’offre de base. Au-delà, Orange proposera une tarification à l’acte basé sur un prix unique par appel quelle que soit sa durée et des options comprenant des appels Talk Now à des tarifs préférentiels.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur