Palm subit de lourdes pertes

Régulations

Palm a enregistré une chute de 28,6% de son chiffre d’affaires au troisième trimestre de son exercice fiscal, et prévoit un recul de 15% à 20% au dernier trimestre

La perte nette de Palm, le premier fabricant mondial d’ordinateurs de poche, s’est élevée au troisième trimestre de son exercice, clôt en février, à 172,3 millions de dollars. Contre un bénéfice de 2,95 millions de dollars sur la période équivalente de l’exercice 2001/2002. Ce résultat était attendu, mais le titre risque d’en subir les conséquences dans les jours à venir.

L’essentiel de la perte provient de charges exceptionnelles pour un montant total de 142,7 millions de dollars, dont la bagatelle de 100 millions de dollars liés à la dépréciation d’un de ses terrains ! Quant aux charges de restructuration et aux cessions immobilières du groupe, elles ont coûté à Palm 40,2 millions de dollars. Perspectives en berne Selon Eric Benhamou, le Pdg de Palm, “le marché est encore freiné par de faibles fondamentaux“. En clair, Palm vend moins de PDA qu’attendu, et subit une forte concurrence en provenance de Microsoft et des Pocket PC. A 209 millions de dollars, le chiffre d’affaires du groupe au trimestre fiscal décembre 2002/février 2003 a chuté de 28,6%, contre 292,6 millions de dollars au trimestre équivalent 2001/2002. Et sans prendre en compte l’impact de la guerre contre l’Irak, Palm prévoit un recul de 15% à 20% de ses ventes au quatrième trimestre de son exercice, clôt le 31 mai. Sur l’année, Palm aura encaissé une chute de ses ventes d’environ 30%. PalmSource prêt pour le spin-off Unique perspective favorable pour Palm sur le court terme: sa division logiciels, qui représente 10% de son chiffre d’affaires. Elle a dégagé pour la première fois un résultat net positif.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur