Phishing : plus de banques attaquées en mars

Régulations

Les sites français hébergeant des attaques de phishing représentent, en mars,
5% du total mondial

Depuis 2006, les attaques de phishing représentent la technique de fraude en ligne la plus répandue, cependant l’AFCC, le centre anti-fraude de RSA, a détecté divers cas d’attaques de types différents comme le pharming ou les chevaux de Troie.

D’après les experts de RSA, les techniques de fraude plus élaborées vont connaître une forte augmentation au cours des prochains mois.

Deux changements notables ont eu lieu au mois de mars, d’abord une baisse significative des attaques hébergées aux États-Unis dont la proportion chute de 74 % en février à 55% en mars, et également un considérable essor du nombre d’établissements attaqués qui passe de 153 en février à 202 en mars.

Répartition géographique des banques attaquées par phishing

Les banques Américaines restent la cible privilégiée des attaques de phishing dont elles représentent 73 %.

Les banques nationales américaines n’ont représenté au mois de mars que 16 % des établissements financiers américains ciblés par les attaques ? confirmant une tendance amorcée en février où la part des établissements nationaux américains avait déjà considérablement baissé.

Les établissements britanniques conservent la deuxième position , et ce en dépit d’une baisse relative puisqu’ils ne représentent que 10 % des entités victimes de phishing.

L’Espagne et le Canada conservent les 3ème et 4ème places. L’Australie, l’Afrique du Sud et l’Irlande ont rejoint en mars le bas du classement ? alors que l’Italie, l’Allemagne et la Grèce en sortent après y avoir figuré en février.

Principaux pays hébergeant des sites de phishing

Le mois de mars consacre une baisse significative des attaques hébergées aux États-Unis dont la part relative chute de 74 % en février à 55% en mars. La Russie rejoint le “top 5” alors que le Danemark et les Pays-Bas sont remplacés par la République Tchèque et la Corée du Sud.

Les sites français hébergeant des attaques de phishing représentent, en mars, 5% du total mondial. La France ne fait ainsi plus partie du « top 5 » des pays hébergeant des sites de phishing puisqu’elle passe de la 3ème place en février à la 6ème place en mars 2007.

Elle inverse sa position avec Hong Kong qui passe directement de la 6ème à la 3ème place avec 8% des attaques en mars (contre seulement 2% en février).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur