Plus de 300 millions de smartphones vendus en 2010

RéseauxSmartphones

En progression constante, le marché des smartphones a fait un bond de plus de 74% en 2010 par rapport à 2009. Mais d’après IDC, ce succès ne devrait pas s’arrêter là.

Tandis qu’en  2009, 53,9 millions de smartphones s’étaient écoulés dans le monde, en 2010 plus de 302,6 millions d’unités ont trouvé preneur, soit une progression annuelle de 74,4%. Une tendance confirmée par le cabinet Gartner qui évalue la progression à 72% pour 296 millions de terminaux «intelligents» écoulés. Avec une augmentation de plus de 87,2% selon IDC, pour le seul dernier trimestre, le phénomène s’accélère. Il est clair que le smartphone envahit le terrain du téléphone mobile classique.

Le grand vainqueur de l’année 2010 c’est Samsung. Malgré ses 7,6% de part de marché pour 23 millions d’unités distribuées, le constructeur a vu ses ventes augmenter de plus de 318,2% par rapport à 2009. Il se classe néanmoins 4e sur le marché des constructeurs, suivi de près par HTC et ses 7,1% de part de marché (21,5 millions), en progression de 165,4%.

Du côté de RIM (BlackBerry) et d’Apple, la bataille continue. Sur le dernier trimestre 2010, Apple domine avec 16,2 millions d’unités vendues contre 14,6 millions pour son concurrent canadien. Mais sur l’ensemble de l’année 2010, RIM reprend la main avec 48,8 millions de BlackBerry, tandis que la firme de Cupertino revendique 47,5 millions d’iPhone. Soit, respectivement, 16,1% et 15,7% du marché. Les BlackBerry restent néanmoins sous la pression des produits de Cupertino.

Tout comme Nokia. Si le constructeur finlandais reste en tête du classement dans le monde sur l’ensemble de l’année 2010 avec 100,3 millions de ventes, son influence diminue encore. Nokia ne représente plus que 33,1% de parts de marché contre 39% l’an passé. Un paradoxe face aux plus de 48% de progression des ventes du constructeur.

Autrefois leader incontestable et incontesté, Nokia voit donc désormais ses concurrents se rapprocher. Même son OS, Symbian 3 perd du terrain, notamment en raison de l’ampleur que prend Androïd, développé par Google, massivement utilisé par les constructeurs, tels Samsung, HTC, LG ou encore Motorola.

La progression des ventes ne devrait pas s’arrêter là selon IDC. Pour l’année 2011,  l’analyste prévoit encore une augmentation du nombre de smartphones, grignotant un peu plus de terrain face aux téléphones portables classiques. Les smartphones haut de gamme ont boosté le marché l’an passé, la qualité des terminaux a permis une augmentation des ventes. Et les fournisseurs de composants devraient continuer à soutenir l’intérêt suscité par ces « ordiphones » avec l’arrivée des processeurs double coeur, par exemple. Mais IDC prévoit également la progression des modèles bas et milieu de gamme. Plus accessibles ils vont permettre une diminution des prix sur l’ensemble du marché, laquelle impactera également les terminaux haut de gamme.

En conséquence, les constructeurs vont se livrer une bataille féroce en 2011 pour s’imposer sur le marché des smartphones, une bonne nouvelle pour les consommateurs, qui disposeront sans doute d’un choix plus large et de tarifs plus attractifs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur