Plus d’une centaine d’emplois menacés chez Packard Bell France

Cloud

Les sites d’Angers et de Puteaux seraient concernés

A peine racheté par Acer, Packard Bell se prépare à réduire la voilure . D’après Le Figaro citant une source syndicale, la direction du fabricantl envisagerait la suppression de 122 postes en France sur les sites d’Angers et de Puteaux.

Contacté par nos confrères d’AFP, la direction du groupe n’a pas souhait commenté le plan social, mais a confirmé le projet de restructuration.

Un nouveau plan social porterait à plus de trois cents le nombre de suppression d’emplois appliqués par le groupe.

Pour les salariés, la série noire se poursuit. De grandes entreprises françaises ont-elles aussi procédé à des coupes claires. Rappelons qu’en début d’années, l’équipementier Alcatel-Lucent confirmait un plan social de 400 suppressions d’emplois supplémentaires. A peine deux mois plus tard, une rumeur persistante prêtait à France Telecom l’intention de supprimer entre 12 et 15.000 emplois. Au mois d’avril, c’était au tour de SFR et Neuf Cegetel de susciter des craintes. Les salariés pourraient payer un lourd tribut : 2.000 postes pourraient être concernés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur