Près d’un téléphone mobile sur deux est un smartphone en France

CloudOperateursSmartphones

Selon les chiffres de l’autorité des télécoms, le taux d’équipement en téléphones mobiles frôle les 100 % en France fin 2010. Les smartphones prennent le relais de la croissance.

Le marché de la téléphonie mobile est au bord de la saturation. Dans son rapport « Observatoire des mobiles » pour le quatrième trimestre 2010, l’Arcep (autorité de régulation des communications électroniques et des postes) constate que le taux de pénétration des mobiles en France frôle les 100 %. Le régulateur a ainsi recensé 64,4 millions de cartes SIM en France à la fin de l’année, soit une croissance de 2,8 % sur le trimestre (+4,9 % sur 2010). Et un taux de pénétration du mobile atteignant les 99,7 %, contre 96 % il y a un an, souligne ITespresso.fr.

Les forfaits mobiles continuent d’avoir la préférence de 46,4 millions de mobinautes en France (+8,9 %) contre 17,9 millions pour les cartes pré-payées (-4,5 %). Le nombre des cartes SIM data activées (clés 3G, cartes SIM intégrées aux tablettes numériques et portables, etc.), ont augmenté de 543.000 au dernier trimestre 2010, pour atteindre les 5,4 millions dans l’année. Avec 2,74 millions d’unités en circulation (dont 1,84 million sur le marché résidentiel), les clés 3G ont le vent en poupe.

L’Internet mobile séduit également de plus en plus, grâce à l’essor confirmé des smartphones. Ainsi, le parc actif multimédia mobile compte 27,8 millions d’abonnés, soit 46,2 % du parc total. Un taux d’adoption rapide qui devrait faire majoritairement basculer le marché des mobiles sur les smartphones en 2011. Le succès des indétrônables SMS ne se dément pas non plus. L’ARCEP fait savoir, qu’au quatrième trimestre, 31,1 milliards de SMS ont été envoyés, correspondant à une progression de 60 % sur un an.

Seul point noir : les MVNO sont toujours à la peine en France. La part de marché des opérateurs mobiles virtuels (qui louent l’accès au réseau à un opérateur) n’a que très peu augmenté et stagne à 6,5 % à la fin 2010, contre 6,3 % au troisième trimestre dernier, soit une progression de 12,8 % en un an…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur