Professionnel ou Grand Public : Microsoft voit large

Logiciels

Conférence de rentrée : les responsables de l’éditeur donnent le ton de l’innovation et des tendances fortes informatiques en 2009, et forcément de cette industrie. Leader oblige.

Marc Jalabert, directeur du Marketing et des Opérations chez Microsoft France, explique –chiffres à l’appui les priorités des entreprises. Selon Médiamétrie (juin 2008), les DSI souhaitent assurer le bon fonctionnement du système et maintenir la qualité de service (54 %). Par ailleurs, le décisionnel (Business Intelligence) arrive au premier rang de leur priorité selon le Gartner (janvier 2008). Après avoir souligné que la division Server de Microsoft affiche 13 milliards de dollars de chiffre d’affaires, Marc Jalabert déclare que “l’objectif vise à ce que le SI fonctionne mieux et au meilleur coût. En outre, le numérique devient un levier économique pour l’entreprise par l’apport de valeur ajoutée, comme le prouvent –par exemple- les applications décisionnelles. Enfin, nous allons favoriser l’émergence des nouveaux usages pour améliorer le confort du poste de travail, comme le Web 2.0.

Des technologies et des hommes

Microsoft avance deux concepts pour répondre aux attentes des entreprises : Dynamic IT et People Ready. Le “dynamic datacenter” proposant de bâtir un système d’information robuste et souple, avec allocation dynamique des ressources. L’actualité des serveurs incarne cette démarche avec la virtualisation et Hyper-V, la déclinaison des offres serveurs pour les PME (Small Business Server 2008 et Essential Business Server2008), ou les technologies de clusters de serveurs avec Microsoft HPC utilisées par l’Inria ou la Société Générale. “Windows 7, le successeur de Windows Vista, sera disponible dès 2010. Dès 2009, des versions béta seront diffusées. Cela confirme notre nouvelle politique de cycle de vie des produits sur trois ans“, a confirmé Marc Jalabert.

La stratégie People Ready consiste à fédérer les énergies individuelles et collectives et de les retrouver dans le système d’information et les bases de données. Ainsi, les informations sur les processus et les modes de travail (savoir-faire de l’entreprise) se retrouvent enfin dans le SI pour le bénéfice de tous les employés.

Autre préoccupation, Microsoft met en avant ses efforts multipliés pour favoriser l’interopérabilité, y compris en travaillant avec ses concurrents directs, et en publiant ses formats et la documentation sur ses produits, “comme aucun autre acteur de l’industrie“.

Mener le mouvement des services en ligne

Tandis que tous les analystes pronostiquent l’explosion des services applicatifs en ligne (Saas ou Software as a service), l’éditeur de Windows met en avant sa stratégie S+S (Software + Service). “Nous ne visons ni le 100 % Web ni le 100 % logiciel, mais le meilleur des deux mondes, explique Marc Jalabert. Microsoft hébergera ces services en ligne dans ses propres datacenters, mais s’appuiera sur son réseau de revendeurs avec une politique de commissionnement très incitative. L’entreprise peut choisir le service hébergé par Microsoft, hébergé par un fournisseur de services, ou l’installation sur ses serveurs. Elle peut même passer de l’un à l’autre.

Concernant le Cloud Computing, Microsoft estime que le programmeur a le choix du client, et le choix de créer des applications standard avec Ajax et Internet Explorer 8, mais peut aussi opter pour la « Rich Internet Application » (ou intranet) avec sa technologie Silverlight. “Microsoft espère bien devenir le leader de ces services !” conclut Marc Jalabert.

Leader mondial des loisirs numériques

Côté grand public, Microsoft vient de créer la division Consumer and Online International (COI), dont la direction française est confiée à Olivier Marcheteau. Ce dernier a rappelé quelques chiffres expliquant le leadership de Microsoft auprès du grand public (et la couverture de sa division) : Windows Vista sur 400.000 PC vendus par mois, un millions de smartphones sous Windows Mobile de juillet 2007 à juillet 2008, 22 millions d’utilisateurs uniques par mois sur MSN, la riche gamme des services Live (le moteur Search, Windows Live Messenger…), et les 21 millions de XBox vendues dans le monde. “Nous proposons à l’utilisateur une expérience fluide et intégrée qui peut passer du PC au Web, et continuer sur le Mobile. Ces trois offres reposent sur des modèles économiques basés sur des licences ou sur la publicité”précise Olivier Marcheteau.

Pour Windows Mobile, la collaboration avec les fabricants de téléphones est mise en avant avec les annonces de rentrée : Le HTC Touch Diamond, le Samsung Player Addict et le Sony Ericsson Xperia X1.

Pour apporter plus de nouveautés à ses 19 millions d’utilisateurs, Microsoft annonce un Windows Live Messenger 2009 “plus social, plus ludique et toujours plus simple” (après installation de Silverlight, la beta est disponible sur : http://www.windowslive.fr/2009/). De même, Internet Explorer 8 promet “une nouvelle manière de naviguer sur le Web, plus de contrôle et de sécurité à l’internaute et le respect des standards web“. (www.microsoft.com/france/ie8).

Enfin pour clôturer cette présentation grand public, François Ruault, directeur de la division Entertainment & Devices de Microsoft France, a évoqué les matériels comme les claviers ergonomiques, les webcams évoluées avec un bouton pour se connecter en un clic à Windows Live Messenger et les souris laser proposant une précision inégalée. Sans oublier la Xbox ! “Suivant le principe “Applications + Partenaires = Expérience + Satisfaction”, nous allons doubler nos effectifs France pour déployer notre stratégie, et accompagner les revendeurs.” La multiplication des jeux et films est facilitée par la fourniture par Microsoft de plates-formes de conception pour les développeurs et créateurs. Plus ces offres se multiplient, plus le coût d’acquisition du matériel devient intéressant par ses usages multiples. Microsoft annonce déjà plus de 70 jeux d’ici à Noël et plus de 200 films en HD.

Grand public ou professionnel, on constate que Microsoft ne chômera pas en 2009. Une diversification que l’éditeur tente de réunir de façon cohérente. Il est vrai que les synergies sont possibles : ergonomie, simplicité, sécurité, mais aussi services en ligne, messageries e-mail et instantanée… Très souvent, les usages grand public tirent les usages en entreprise, car les utilisateurs souhaitent obtenir le meilleur confort à leur poste de travail.

ms_rentree_3.jpg


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur