Récap été 2009 : le calme avant la tempête pour les navigateurs web

Logiciels

Les éditeurs des principaux navigateurs web sont restés assez inactifs pendant la période estivale. Pourtant, dans l’ombre, Opera et Google peaufinent leurs offres. Le réveil pourrait être difficile pour Microsoft et Mozilla.

Été en demi-teinte dans le monde des navigateurs web. Chez Microsoft comme chez Apple, on se contente de livrer des correctifs pour ses produits respectifs (Internet Explorer et Safari). Les développeurs de la fondation Mozilla ont connu des semaines plus mouvementées, Firefox ayant été touché successivement par plusieurs failles majeures; une concernant la mouture 3.5 et une autre, encore plus grave, touchant divers produits, dont Firefox 3.0.

Ces deux acteurs travaillent bien évidemment au futur de leurs produits, mais ne vous attendez pas à des résultats avant de nombreux mois. Microsoft s’ouvre plus largement à la concurrence et montre son intérêt pour l’HTML 5 (il était temps). La fondation Mozilla a livré une version alpha du futur Firefox 3.6. Toutefois, les nouveautés seront plutôt à aller chercher du côté des Mozilla Labs.

Parts de marché : confirmation pour Firefox et montée de Chrome

L’arrivée de Firefox 3.5 a permis de confirmer la seconde place de Mozilla sur le marché des navigateurs web. Début août, le nombre de téléchargements a même dépassé le cap du milliard. Une jolie performance !

La surprise de l’été est toutefois la montée de Google Chrome, qui prend aujourd’hui la troisième place du podium. Il reste certes encore loin d’Internet Explorer et de Firefox, mais moins d’un an lui aura été nécessaire pour dépasser Safari, Opera et les dizaines d’autres butineurs présents sur le marché.

Google et Opera veulent révolutionner le web

Avec Opera 10 et la technologie Unite, tout un chacun pourra devenir actif sur le web en diffusant directement ses propres ressources. Dans la pratique, les limitations actuelles des lignes ADSL vont réduire l’impact de cette innovation. Dommage, car le concept est réellement intéressant.

Chez Google, par contre, la révolution est proche : développement ultrarapide de Chrome, intégration des avancées du HTML 5, de la 3D et des applications natives, Google compte bien laisser la concurrence sur place et préparer le terrain pour son futur système d’exploitation Chrome OS. La compagnie n’a toutefois pas encore lâché les chevaux comme elle l’a fait autour d’Android. Aussi gageons que le développement de la gamme Chrome va encore s’accélérer !

Navigateurs spécialisés : un épiphénomène ?

Avec l’arrivée de RockMelt, le public redécouvre les bénéfices des butineurs spécialisés. Créé par Marc Andreessen, RockMelt espère surfer sur le succès de Facebook. Idée de génie ou échec annoncé ? Devant le popularité de Flock, un autre produit spécialisé, nous pouvons sans risque affirmer que RockMelt a bien peu de chance d’aller bousculer les ténors du marché, même s’il arrive à trouver des utilisateurs fidèles.

À lire aussi : les navigateurs web de nouvelle génération au banc d’essai !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur