Recharge sans fil : Apple jette son dévolu sur PowerbyProxi

ComposantsPoste de travailSmartphones

Apple rachète PowerbyProxi, société néo-zélandaise spécialisée dans le domaine de la recharge par induction magnétique.

Apple désire creuser le sillon de la recharge sans fil, comme une fonctionnalité clé de ses prochains produits mobiles. A cet effet, la firme de Cupertino a mis la main sur PowerbyProxi, une société néo-zélandaise spécialisée dans le domaine.

Fondée en 2007, la startup est un spin-out issue de l’Université d’Auckland développant des produits de recherche sans fil et à l’avant-garde dans le domaine du transfert de puissances élevées par induction magnétique. L’acquisition rapportée par Stuff (Nouvelle-Zélande) a été confirmée officiellement par Apple, chose peu habituelle du côté de la firme dirigée par Tim Cook.

Selon Fady Mishriki, le P-DG de PowerbyProxi, la startup va poursuivre sa « croissance à Auckland et contribuera à l’innovation en matière de recharge sans fil en Nouvelle-Zélande ». PowerbyProxi emploie 55 salariés et a déposé plus de 300 brevets.

Apple, de son côté, a commencé à intégrer la recharge sans fil à ses produits avec l’Apple Watch qui exploite le standard Qi avec une couche logicielle modifiée.

13 millions de dollars d’investissements

Les iPhone 8 et X sont, eux, compatibles avec la recharge sans fil avec certification Qi accordée par le Wireless Power Consortium. Cela garantit l’interopérabilité avec les produits également certifiés Qi. Actuellement, les iPhone 8 et X peuvent donc être rechargés avec des périphériques Qi d’autres constructeurs. Si la puissance actuelle est limitée à 5 watts, elle devrait grimper à 7,5 watts au gré d’une future mise à jour du firmware.

Apple a rejoint le consortium en février dernier et prévoit de lancer son propre accessoire de recharge baptisé AirPower qui permettra de recharger simultanément jusqu’à 3 appareils, dont l’Apple Watch, l’iPhone (8 et X) et le boîtier de rechargement des AirPod.

La startup a bénéficié d’un investissement de 9 millions de dollars de la part de la société néo-zélandaise VC Movac et de la société industrielle allemande Darmstadt. Samsung, via Samsung Ventures, a également investi 4 millions de dollars dans PowerbyProxi en 2013.

Crédit photo : @Apple


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur