Reprise attendue en 2010 pour l'industrie électronique

Cloud

Après une baisse prévue de 7 % en 2009, l’industrie électronique devrait rebondir en 2010 et, surtout, 2011. Les ventes de semi-conducteur suivent la même tendance.

La tendance à la baisse se confirme pour l’industrie électronique. Selon l’étude World Electronic Industries 2008 – 2013 du Cabinet Decision Etudes Conseil, le chiffre d’affaires généré par le secteur en 2009 devrait chuter de 7 % par rapport aux 1,14 milliards d’euros de 2008. La plus importante baisse depuis l’éclatement de la bulle Internet/télécoms en 2001.

Le paysage devrait s’éclaircir dès 2010 avec, selon le cabinet d’études, une modeste reprise de 1,6 % qui s’accélérera en 2011 à 6 %. Mais globalement, l’impact de la crise internationale pèse lourd sur le développement général du secteur. Alors que les analystes annonçaient une croissance de 6 % sur la période 2007-2011, Decision revoit ses prévisions de moitié à 2,7 % seulement pour la période 2008-2013 à 1,298 milliards d’euros.

Première zone de production d’équipements électroniques grand public, l’Asie, et particulièrement la Chine, devrait renforcer sa position. La part de marché de la région devrait passer de 27 % en 2008 à 32 % en 2013. En Face, l’Europe perd du terrain. Sa part devrait passer de 22 % à 19 % sur la même période. En 2009, la baisse d’activités européenne devrait d’ailleurs chuter de 11,7 % contre -2,6 % pour l’Asie.

Mais ses positions sur les marchés professionnels estimés entre 25 et 40 % selon les secteurs (médical, aéronautique, défense, espace) devrait limiter les effets des délocalisations. La baisse européenne sur la période 2008-2013 se limiterait à 0,4%. Un moindre mal face aux -2% attribués aux Etats-Unis.

Parallèlement, l’industrie du semi-conducteur souffre aussi. Selon le bilan de milieu d’année de la Semiconductor Industry Association (SIA), la chute des ventes pourrait atteindre 21,3 % à 195,6 milliards de dollars en 2009 contre 248,6 milliards l’année précédente. Là encore, le rebond est attendu pour 2010 (+6,5 % à 208,3 milliards de dollars) et confirmé en 2011 (+6,5 % également à près de 222 milliards).

Ces espoirs sont alimentés par les bons résultats d’avril derniers où les ventes se sont accrues de 6,4 % (15,6 milliards de dollars). Le maintient des ventes de PC serait à l’origine de cette “reprise”. Selon le SIA, la baisse de l’industrie du PC devrait se limiter à 6 % en 2009 contre 12 % prévu en début d’année. Même phénomène pour les téléphones mobiles dont le ralentissement des ventes pourrait n’atteindre “que” 7 % comparé aux 15 % initialement prévus. A eux deux, PC et téléphones mobiles comptent pour 60 % de l’industrie mondiale du semi-conducteur.

decisionelectroniquemarche.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur