Salon 3GSM: Orange lancera Edge cette année

Régulations

Cette norme intermédiaire entre le GPRS et la 3G devrait permettre de déployer plus rapidement le haut débit pour les mobiles

En direct de Cannes Si la 3G est la vedette de ce 3GSM World Congress, il ne faut pas oublier Edge. Cette technologie permet des débits plus élevés que la norme précédente, le GPRS, mais est toutefois loin derrière l’UMTS. Mais le véritable potentiel concerne la couverture. Car il faut savoir que l’UMTS ne couvre encore que moins de 40% de la population française. Alors, pour accélérer l’adoption de l’Internet mobile, différents opérateurs ont dit oui à Edge. Exclusivement, comme Bouygues Telecom ou en complément, comme Orange. Le premier opérateur mobile français a ainsi annoncé qu’il s’apprêtait à déployer cette année cette technologie. Grâce à Edge et à la multiplication des lieux où Orange propose du Wi-fi (7.000 dans 600 villes), Didier Quillot, pd-g d’Orange, a estimé que plus de 80% de la population pourrait être couverte en haut débit mobile d’ici fin 2005. Par ailleurs, la filiale de France Télécom s’intéresse aussi fortement a l’HSDPA, ce super UMTS qui promet des débits hallucinants d’au moins 3Mb/s (lire notre article). “Nous pensons que cela interviendra dans le courant de l’année 2006”, si le réseau est prêt et les téléphones mobiles compatibles disponibles, a expliqué Didier Quillot. Orange Intense: premier bilan

L’offre 3G d’Orange lancée en France fin 2004 compte 35.000 clients fin janvier, dont 25.000 grand public et le reste pour les entreprises. Parmi eux, 40% sont originaires d’Ile-de-France et 74% sont des hommes. Enfin, deux tiers de cette clientèle avait moins de 35 ans.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur