Samsung domine le marché de la mémoire flash début 2013

Composants

Dans un contexte de croissance pour le secteur de la mémoire flash, Samsung a nettement tenu le haut du pavé au premier trimestre 2013 avec 38,4% de parts de marché.

Alors que le marché de la DRAM reste tendu avec des revenus en baisse, le marché de la mémoire flash se porte comme un charme. Dans ce contexte, c’est Samsung qui tire le mieux son épingle du jeu.

Samsung, roi de la flash

Avec 38,5% (source IHS iSuppli) de parts de marché au premier trimestre 2013, le constructeur sud-coréen est le leader mondial incontesté du secteur avec 2,04 milliards de dollars de ventes.

Toshiba monte à la seconde marche du podium avec 1,71 milliards de dollars de ventes, soit 32,4% de parts de marché. C’est 6,1 points de moins que Samsung.

Alors que ces deux sociétés asiatiques se taillent la part du lion dans un marché de la flash florissant, Micron qui occupe la troisième place a vendu pour 920 millions de dollars de mémoire flash, soit 17,1% de parts de marché. C’est 21,4 points de moins que Samsung et 15,3 points de moins que Toshiba.

Derrière la société américaine, on trouve SK Hynix, le second constructeur sud-coréen de mémoire flash (avec 628 millions de dollars, soit 12,1% de parts de marché).

Une croissance à deux chiffres

Toujours selon iSuppli, le marché de la flash à portes NAND devrait atteindre 23,1 milliards de dollars en 2013 contre 20,2 milliards de dollars en 2012, soit une croissance de 14,4%.

On notera qu’en parallèle, le marché de la mémoire à portes NOR s’écroule. Il devrait atteindre 725 millions de dollars en 2013 contre 1 milliard en 2012, soit une baisse spectaculaire de 27,5%.

Samsung entend bien conserver sa place de leader mondial grâce à ses process avancés qui lui permettent de réduire les coûts de fabrication et d’augmenter les performances et la densité de ses mémoires.

Ainsi, le constructeur sud-coréen a commencé à produire en masse ses puces de mémoire NAND MLC (Multi Level Cell) 3 bits de 128 Gb, soit 16 Go, avec son process avancé de classe 10 nm. Alors qu’elles représentaient 9,5% de la production de flash de Samsung au premier trimestre, elles devraient compter pour 45,3% de sa production au second trimestre 2013.

Incontournable dans les dispositifs mobiles, les cartes mémoire et les SSD qui ont le vent en poupe, la mémoire flash est une véritable manne financière. Avec une position dominante comme celle de Samsung, c’est aussi un secteur à valeur stratégique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur