Samsung mise sur l’Hexagone

Cloud

Le sud-coréen table sur la poursuite de la croissance de l’activité de sa
filiale française

Le géant de l’électronique sud-coréen affiche une belle santé grâce notamment à une bonne tenue du marché des mémoires SRAM dont il revendique 33,3% de parts de marché.

Le patron de la division française, Seok Pil-Kim, interrogé par le quotidienLes Échos explique que son objectif est de réaliser un chiffre d’affaires de 2,9 milliards d’euros d’ici 2010.

La filiale française vieille de vingt ans a pour mission de se hisser à la tête du marché européen et doubler son concurrent le plus direct, en l’occurrence la division britannique de Samsung.

Porté par les ventes records de télévision et de mobiles dans l’Hexagone, en 2006, Samsung France a réalisé un chiffre d’affaires de 1,7 milliard d’euros, en croissance de 13%, si on le compare à celui de 2005.

Le groupe est également un des plus innovants, et en ce qui concerne le secteur des nouveaux produits il occupe la troisième place avec une part de marché 2006 de 24% en volume et 34% en valeur.

Et selon les dernières informations financières divulguées par le coréen pour les premiers mois de 2007, cette année va encore être un excellent cru.

« D’ici à 2010, nous visions le TOP 3 des entreprises mondiales de l’électronique grand public » indiquait encore récemment un dirigeant de Samsung.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur