Samsung établit une passerelle NFC entre imprimantes et smartphones

Poste de travail
samsung-nfc-imprimantes

Dans un contexte de transition vers le bureau sans fil, Samsung exploite la connectivité NFC pour renforcer, au sein des petits groupes de travail, les synergies entre imprimantes et terminaux mobiles.

Avec en ligne de mire le bureau sans fil, Samsung exploite la connectivité NFC pour consolider les synergies naissantes entre terminaux mobiles et systèmes d’impression.

Illustration avec les trois modèles laser couleur qui composent la série Xpress C410W. Le sans contact fait office de passerelle directe, du terminal au système d’impression, en mode bidirectionnel : il permet aussi bien de coucher des documents sur papier que d’en numériser.

La solution est basée sur une puce implémentée à même les imprimantes et sur une version dédiée de l’application Samsung Mobile Printing, compatible Microsoft Office et développée à partir de la plate-forme XOA, qui regroupe une cinquantaine d’éditeurs.

Gestion documentaire

En phase avec l’évolution des environnements de travail se pose la question d’une intégration efficace de ces solutions au sein d’une stratégie de gouvernance documentaire. Articulée autour de l’argument du coût total de possession, cette réflexion se matérialise à travers un partenariat stratégique avec Getronics, qui fournit une plate-forme de gestion globale destinée à automatiser les processus métiers.

Ce qui implique non seulement la mise en place de droits d’impression et de paramètres de sécurité, mais aussi l’optimisation du cycle de vie des consommables… et une proximité vis-à-vis des smartphones. Les répertoires de ces derniers sont en l’occurrence synchronisés pour simplifier l’envoi de contenu par mail ; quant à la surcouche logicielle “maison” TouchWiz, elle est remodelée pour imprimer des images directement depuis la galerie ou le navigateur web.

Le NFC pour trois

Côté utilisateur, c’est bien le NFC qui reste l’attraction principale des trois imprimantes dévoilées pour la première fois au CeBIT. Leur cadence est annoncée à 18 pages par minute en A4 noir et blanc (4 ppm en couleur), avec pour chacune un réservoir de 150 feuilles en entrée et un bac de 50 pages en sortie.

Avec 32 Mo de mémoire vive non extensibles, la C410W (167 euros HT) vise en premier lieu les indépendants. Les petits groupes de travail sont plutôt concernés par la multifonction C460W (250 euros HT) et sa déclinaison équipée d’un fax (C460FW, à 334 euros HT), dotées d’un processeur plus puissant (533 MHz), de davantage de RAM (128 Mo) et d’un affichage LCD à 2 lignes.

Contacté par Silicon.fr, Samsung reste peu disert quant aux autres capacités de ses imprimantes. Du temps de sortie de la première page à la consommation électrique, en passant par la connectivité et la disponibilité du produit, le flou règne encore.

Crédit photo : Samsung

—— A voir aussi ——
Quiz Silicon.fr : 10 questions sur Samsung


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur