Serveur : IBM propose un System x à moins de 500 euros

RégulationsServeurs

IBM propose deux nouveaux serveurs mono processeurs à tarif serré en direction des PME, notamment.

IBM n’a pas l’intention de laisser à ses concurrents, HP et Dell en premier lieu mais aussi Fujitsu, le marché des serveurs pour PME. Big Blue vient d’annoncer deux nouvelles offres System x mono-processeur dans ce sens : les System x3100 M4 et x3250 M4.

Proposé en forma tour, le premier se présente comme une offre complète d’entrée de gamme avec un boîtier compact et silencieux, selon le constructeur. Il pourra être équipé en 2 Go ou 4 Go de mémoire ECC DDR-3 1333 MHz par défaut. Mais ses 4 emplacements DIMM lui permettent d’accueillir jusqu’à 32 Go de RAM (8 Go en UDIMM). La machine dispose de quatre emplacements pour accueillir les disques durs SATA qui pourront stocker jusqu’à 12 To de données.

Xeon quadri coeur ou Core i3

Deux adaptateurs Gigabit Ethernet permettront de profiter à plein de la bande passante. Le tout est motorisé par un processeur Intel de type E3-1200 (quad-core) jusqu’à 3,5 GHz/8 Mo de cache mais aussi Core i3 2100 (dual-core) jusqu’à 3,3 GHz/3 Mo de cache. Des offres permettant de délivrer efficacement des applications à faibles charge (bureautique, navigation…). La version Xeon démarre à 563 euros, la version i3, plus modeste, est disponible à partir de 493 euros.

Répondant aux besoins plus costauds, le System x3250 M4 se présente au format rack 1U. Outre le formfactor, ce serveur se distingue de la version x3100 par son alimentation redondante, le RAID intégré en standard, et une mémoire à correction d’erreurs (ECC). Là aussi, c’est Intel qui fait tourner la bête avec un des Xeon E3-1200 ou Core i3. De quoi faire tourner la gestion de fichiers, les serveurs web, l’infrastructure d’une PME ou la virtualisation des postes de travail d’un département. Une offre qui démarre à 699 euros pour la version Core i3 et 749 euros en Xeon qui permettrait d’atteindre 30% de puissance supplémentaire par rapport aux serveurs mono-processeur du marché.

Des solutions accessibles aux entreprises de taille et budget modestes avant tout mais qui intéresseront également nombre d’acteurs comme les OEM (Original Equipment Manufacturer), les opérateurs de kiosques électroniques, ou plus simplement les divisions, filiales et unités diverses au sein de grands groupes. A ces tarifs, ils auraient tort de ne pas s’y intéresser.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur