SFR espère faire 30% d'économies sur ses dépenses S.I…

Cloud

SFR lance un appel d’offres de plusieurs dizaines de millions d’euros. Objectif:  réaliser des économies substantielles sur ses dépenses informatiques

L’opérateur de téléphonie mobile a, selon une information des Echos, finalisé un appel d’offres concernant la maintenance de son système informatique et le développement de ses applications. Avec cet appel d’offres, l’opérateur entend bien réaliser des économies.

Cinq des lots, sur un total de douze, devraient être attribués pour une durée de quatre à six ans à partir de la mi-2009.

Le nombre de SSII sur les rangs a été passé au crible. Si aujourd’hui, l’opérateur de téléphonie mobile travaille avec une dizaine de prestataires par lot, il est question de réduire leur nombre de moitié, voire davantage.

De fait, seules quelques sociétés auraient été présélectionnées pour la première vague. Les américains Accenture, EDS et IBM, ainsi que les indiens Infosys et Wipro sont au nombre des prestataires retenus. Le français Sopra est l’unique “rescapé” européen.

Néanmoins, les sociétés retenues savent à quoi s’attendre. Les économies attendues par SFR sur les prestations, de l’ordre de 20 à 30%, -soit une somme inférieure aux 119 millions dépensés en 2007- pousseront sans aucun doute ces entreprises à délocaliser, notamment en Inde. “Nous devons délocaliser au minimum 60% des prestations pour rester dans la course“, explique une SSII aux Echos. L’opérateur compte ainsi limiter à 2,5% de son chiffre d’affaires les dépenses sur son système d’information contre les 4% actuels.

Le tournant pris par SFR ne manque pas d’émouvoir. Un cabinet de conseil n’hésite pas à évoquer un groupe attiré par “le mirage de l’Inde“.

Imité par d’autres, les choix de SFR pourraient avoir des résultats catastrophiques sur les SSII et donner corps aux inquiétudes formulées par le Syntec (syndicat des SSII) pour le premier trimestre 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur