SFR vise les 70 % de la population en 4G pour fin 2015

4GMobilitéOperateursRéseaux

SFR se félicite d’atteindre les 50% de la population couverte en 4G. Bien moins que ses concurrents. Un retard qu’il compte combler en 2015 grâce à l’infrastructure optique de Numericable.

Eric Denoyer, désormais dirigeant du groupe Numericable-SFR, l’a récemment précisé (au Figaro) : il compte accélérer le déploiement du réseau 4G de SFR. Ce dernier s’affiche en effet en retard face à ses concurrents Bouygues Telecom et Orange, qui couvrent respectivement 71% et 72% de la population en très haut débit mobile aujourd’hui.

Alors que SFR vient tout juste de franchir la barre de 50%… Un paradoxe pour l’opérateur qui s’est lancé le premier sur la 4G voix et données en novembre 2012 à Lyon (Orange n’ayant ouvert son offre que pour la data quelques jours avant). L’opérateur déclare toutefois opérer le très haut débit mobile sur la quasi-totalité des villes de plus de 50 000 habitants. Ajaccio, Laval, Limoges, Lorient, Montauban, Nîmes, Niort, Pau, Perpignan et Vannes comptent parmi ses dernières ouvertures. SFR explique par ailleurs apporter la mobilité à haute vitesse à 75% des résidents français en cumulant son réseau 4G à celui des sites équipés en 3G Dual Carrier/HSPA+, technologie qui offre des débits descendants jusqu’à 42 Mbit/s théoriques contre 100 Mbit/s pour le LTE.

La 4G+ pour 2015 ?

Sous la baguette de son nouvel actionnaire, l’opérateur ne compte toutefois pas s’arrêter là. Et entend couvrir 70 % de la population en 4G d’ici fin 2015. Soit bien au-delà des obligations de couverture qui imposait à l’ensemble des acteurs un taux de 40% pour début 2017 (75% pour octobre 2023 et 99,6% en janvier 2027, alors que la 5G aura probablement pris le relais)… mais toujours moins que la concurrence. « Cette accélération du déploiement de la couverture nationale 4G est rendue possible notamment grâce au rapprochement avec Numericable », indique l’opérateur. Il s’appuiera en effet sur l’infrastructure optique du câblo pour faciliter le raccordement à très haute vitesse d’un grand nombre de sites radio.

Une capacité nouvelle qui permettra également de faire évoluer le réseau 4G. SFR entend élargir son offre 4G+ (ou LTE-A) d’agrégation de porteuses (800 MHz et 2600 MHz) pour dépasser les 187 Mbit/s de bande passante en réception. Mais l’entreprise n’apporte aucune précision sur les sites visés et le calendrier fixé alors que 2014 était annoncée comme une année clé. Aujourd’hui, seuls les habitants de Toulon et Toulouse sont en mesure de bénéficier de la « 4G Dual Carrier » sur le réseau SFR. Du moins les abonnés équipés d’un smartphone compatible. Ces derniers commencent à fleurir chez Samsung, Sony, Nokia, LG… à l’exception notable d’Apple.


Lire également
Le déploiement de la 4G repart à la hausse en France
Le DSI de Numericable arrive chez SFR pour réduire les coûts de l’IT
SFR lance sa 4G à Lyon en images


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur