Siris (LDCom) oublie les PME pour les grands comptes

Régulations

L’opérateur, désormais propriété de LDCom, cèdera ses clients PME à 9 Telecom Entreprises

On le sait, LDCom est aujourd’hui un géant dans le paysage des télécoms français. A force de racheter des opérateurs, la filiale du groupe de Louis Dreyfus s’est fait un nom. Après cette boulimie de rachats, LDCom passe aujourd’hui à une nouvelle étape, celle de la réorganisation de ses filliales.

Ainsi Siris, opérateur professionnel racheté le moins dernier pour 25 millions d’euros, ne visera plus les PME mais les grandes entreprises, soit 2.000 sociétés en France. Ce secteur est évalué à 20 milliards d’euros par an et Siris espère atteindre en trois ans 15% de ce marché. Redresser la barre Les clients PME de cette ancienne division de Deutsche Telekom passeront donc dans le giron de 9 Telecom Entreprises, autre filiale de LDCom. Cette réorganisation aura des conséquences sur l’emploi puisque les effectifs de Siris vont fondre quasiment de 50%: ils passeront de 500 à 300 salariés. Ce changement de cap permettra-t-il à Siris de redresser la barre? Rappelons que l’opérateur a subi de lourdes pertes en 2002: 100 millions d’euros et en 2001: 137 millions d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur