Slim S50 : le nouveau SSD ultra compact de Silicon Power

Composants

Silicon Power étoffe sa gamme Slim Series de SSD avec le S50 qui bénéficie des dernières avancées du constructeur.

Aussi compact (7 mm d’épaisseur) que léger (63 grammes), le SSD Slim Series S50 au format 2,5 pouces de Silicon Power se destine principalement aux ultrabooks et autres portables ultra-fins.

Un probable nouveau contrôleur

Silicon Power n’a guère donné d’informations sur le contrôleur embarqué, mais précise toutefois laconiquement que le Slim S50 en intègre un tout nouveau “qui ne ressemble à aucune autre solution sur le marché.” Il devrait donc s’agir d’un autre modèle que le SF-2281 de SandForce qu’on retrouve dans le SSD S70 de la même gamme et dans d’autres modèles de la concurrence (Corsair Force 3 et GT ou encore Kingston HyperX).

Les performances sont alignées sur celles des meilleurs SSD du marché pour ce qui est de la vitesse de lecture séquentielle. À cet effet, le nouveau dispositif de stockage de Silicon Power bénéficie d’une interface SATA 3 (6 Gb/s). La vitesse en lecture séquentielle peut dès lors atteindre les 550 Mo/s tandis que l’écriture plafonne, elle, à 200 Mo/s, soit respectivement 140.800 et 51.200 opérations (séquentielles) d’entrée-sortie par seconde (IOPS).

Gros bémol donc pour la vitesse d’écriture séquentielle qui est bien inférieure à celle de certains modèles de la concurrence (SSD Intel 520 Series, SSD OCZ Octane ou encore Kingston HyperX). Le constructeur n’annonce pas les vitesses d’écriture et de lecture aléatoires de blocs de 4 ko.

Support natif de nombreuses technologies

Le MTBF (Mean Time Between Failures) reste également absent des spécifications même si le constructeur offre une garantie de trois ans. Le S50 est par ailleurs spécifié antivibrations (il supporte des accélérations jusqu’à 20 g) et résiste aux chocs (1500 g maximum).

L’intégrité des données est assurée grâce au support de l’ECC (error correction code) qui permet de détecter et de corriger les erreurs à la volée (un code de plusieurs bits permet cela).

La fiabilité des transmissions de données est donc non seulement assurée, mais le stockage est aussi optimisé et la lecture facilitée grâce respectivement au support natif de la technologie Garbage Collector et de la commande TRIM. Tandis que le Garbage Collector organise en quelque sorte les données afin d’assurer l’optimisation du stockage, le TRIM consiste en un indicateur permettant au SSD de répertorier le statut des cellules (effacées ou non) via sa table interne.

Capacités de 32 Go, 64 Go, 128 Go et 256 Go

De surcroît, les performances du S50 sont améliorées grâce au support du NCQ (Native Command Queuing) qui assure au dispositif de stockage de recevoir plusieurs requêtes d’entrée-sortie simultanément avec une gestion optimisée des priorités.

Le SSD S50 de Silicon Power est décliné en 4 capacités : 32 Go, 64 Go, 128 Go et 256 Go. Pour disposer d’un espace de stockage plus conséquent, il faudra opter pour le S70 de la même série.

D’un point de vue pratique, son encombrement est de 100 x 69,85 x 85 mm.

Pour l’heure, Silicon Power n’a pas indiqué les tarifs du S50.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur