SMS: après la polémique, l’expertise

Régulations

L’Autorité de régulation des télécoms a analysé de près les tarifs et le trafic des SMS en France et Europe. Conclusion: les français ne sont pas les mieux lotis

La récente polémique sur le prix de revient des SMS continue de faire des vagues. Afin de faire un point clair sur la situation, l’ART (Autorité de régulation des télécoms) a étudié de près le marché de ces messages courts, qui s’échangent par milliards.

Premier enseignement, les SMS constituent une véritable vache à lait. Ils génèrent entre 7 à 20% du chiffre d’affaires des opérateurs européens. Selon une étude de l’OMSYC et des chiffres publiés par différents régulateurs, le marché européen du SMS représente à fin 2002 un revenu annuel de plus de 12 milliards d’euros pour un trafic de plus de 90 milliards de messages. En France, il y a néanmoins de la marge! Avec en moyenne 17 SMS envoyés par client et par mois notre pays se situe en avant dernière position devant la Suède. La France est ainsi l’un des pays européens étudiés où l’envoi de SMS par abonné est parmi les plus faibles. Le SMS le moins cher est danois En Europe, le prix d’envoi d’un SMS hors forfait varie considérablement. 14 opérateurs proposent des prix unitaires inférieurs à celui pratiqué par les opérateurs français (0,15 euro). Les moins chers sont danois: de 0,03 à 0,07 euros l’envoi. Mais 15 opérateurs sont plus gourmands avec la palme pour les hollandais: 0,230 euro chez KPN, 0,220 euros chez T-Mobile Pays-Bas… On peut donc dire que les opérateurs français se situent dans la moyenne européenne. Mais selon les associations de consommateurs, cette moyenne est encore beaucoup trop élevée. L’UFC considère ainsi que le prix coûtant d’un SMS est de 0,02 euro, permettant ainsi des marges de 80%! Un constat violemment réfuté par les opérateurs. SFR rappelle qu’il faut ajouter les frais d’interconnexion, marketing, techniques et estime la réalité plus proche des 0,07 euro. Soit une marge néanmoins confortable de 50%… Les opérateurs soulignent en outre mettre l’accent sur les forfaits SMS permettant de réduire la facture. Une vision confirmée par l’ART. L’autorité explique qu’en moyenne le prix unitaire d’un SMS pour un forfait est d’environ 0,10 euros, ce qui correspond à une “décote” par rapport au prix de détail hors forfait spécifique classique (0,15 euros par SMS) d’environ 33%. Enfin, l’ART examine les prémices du marché des MMS, ces mini-messages dotés de photos ou de vidéos. Cette application devrait doper les services 3G. Et déjà, les opérateurs se remplissent les poches. Ils sont facturés entre 0,20 et 0,45 euro l’envoi. Benchmark prix d’envoi d’un SMS (hors forfait – en euro/SMS)

KPN Pays-Bas: 0,230 euro Vodafone Grande-Bretagne: 0,191 euro T-Mobile Allemagne: 0,190 euro Telefonica Moviles Espagne: 0,150 euro TIM Italie: 0,136 euro TeliaSonera Finlande: 0,120 euro TMN Portugal: 0,104 euro Telenor Norvege: 0,092 euro TeliaSonera Danemark: 0,067 euro Mobilic Danemark: 0,034 euro

France: 0,150 euro Moyenne européenne: 0,145 euro Source: ART


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur