Sony confirme la suppression de 20.000 emplois

Cloud

Ce sont bien 10% des effectifs du japonais, au minimum, qui vont être remerciés sur une période de trois ans

Nous l’évoquions le 20 octobre dernier, cette fois l’information a été confirmée par Sony. Mais si la presse japonaise évoquait un plan touchant entre 15 et 20.000 suppressions d’emplois, le géant de l’électronique a donc opté pour la “fourchette haute” de ce plan avec l’annonce officielle de 20.000 licenciements (dont 7.000 au Japon) sur trois ans.

Cette mesure, qui concerne plus de 10% de l’effectif, entre dans le cadre d’un plan triennal de restructuration de 2,8 milliards de dollars destiné à améliorer la rentabilité de sa division-phare d’électronique. Il faut dire que les résultats du groupe nippon sont médiocres. Sony vient d’annoncer un bénéfice trimestriel en baisse de 25% par rapport à l’an dernier. Et les pertes s’accumulent: 1 milliard de dollars en avril dernier! Fin du tube cathodique Sony prévoirait d’effectuer ces réductions d’emplois en proposant des départs à la retraite anticipés et en ralentissant ses embauches, selon la presse japonaise. Parallèlement aux suppressions d’emplois, Sony va se retirer d’activités jugées non rentables. Le groupe doit ainsi mettre fin à sa production de tubes cathodiques pour téléviseurs au Japon d’ici à la fin de la prochaine année calendaire, en raison du développement rapide des écrans plats, notamment à cristaux liquides, a précisé la presse. Dans ce domaine, où Sony est en retard, le groupe a annoncé la création d’une co-entreprise dotée d’une capitalisation d’environ deux milliards de dollars avec le sud-coréen Samsung Electronics.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur