Sopra reste au milliard et prépare trois acquisitions en Europe

Régulations
Rachat, acquisition © Estima - Fotolia.com

Sopra se maintient au dessus du milliard d’euros en 2011. Deux acquisitions sont annoncées au Royaume-Uni et une en Belgique.

Champion européen du service IT et éditeur de logiciels, Sopra se félicite de ses résultats pour l’exercice 2011, publiés ce 15 février. Le chiffre d’affaires consolidé recule, passant de 1169,9 millions d’euros à 1050,3 (-10,22 %), mais, une fois « retraité » -c’est à dire sans Axway et sa dépréciation (*) – le chiffre d’affaires fait apparaître une hausse de +8,9 % par rapport à 2010 (à 964,4 M€, «retraité»), comparé à 2011 (1050,3 M€).

Sopra, présidé par Pierre Pasquier, se réjouit d’enregistrer une croissance organique de +8 % et souligne que ces chiffres sont supérieurs aux attentes des analystes et des marchés.

Le résultat opérationnel de 2011 se chiffre à 97,9 millions d’euros (contre 109,3 M€ en 2010) et le net part du groupe à 62,9 millions, soit une marge de 6 % (contre 74,8 M€ en 2010). En France, le chiffre d’affaires s’établit à 865,8 millions d’euros, soit une croissance de +10,1 % (+8,6 % sans les acquisitions) – ce chiffre France incluant Delta-Informatique pour 9,3 millions d’euros au quatrième trimestre.

« La crise économique qui s’est déclarée au mois d’août a pu être contenue. Elle a toutefois légèrement affecté la performance du quatrième trimestre en croissance et en marge (…). La performance du groupe a été soutenue par les offres à forte valeur ajoutée que constituent les grands projets de “build” et d’outsourcing applicatif ».
À la prochaine assemblée générale sera proposée la distribution d’un dividende de 1,90 euro par action au titre de l’exercice 2011, soit le versement de 22,6 millions d’euros.

Au 31 décembre 2011, l’effectif du Groupe était de 12.610 personnes, en progression de 960 personnes par rapport au 31 décembre 2010, dont 280 collaborateurs de Delta-Informatique.

Sopra, chiffres 2011, comparés à 2010
Sopra, chiffres 2011, comparés à 2010

(*) De manière à permettre la comparabilité des comptes, tous les éléments concourant à la formation du résultat opérationnel d’Axway ont été regroupés sur une seule ligne  « Résultat net d’impôt des activités abandonnées » figurant avant la ligne « Résultat net » du compte de résultat. Par conséquent, les données de l’exercice 2010 ‘Retraité’ relatives au chiffre d’affaires et aux divers niveaux de résultat opérationnel ne concernent que l’activité exercée par Sopra Group et ses filiales européennes.

Deux acquisitions au Royaume-Uni…

Par ailleurs, Sopra a annoncé le 13 février deux projets d’acquisition venant « renforcer significativement sa présence au Royaume-Uni » :
– l’activité dédiée aux « services financiers UK » de Tieto Corp. (22 M€) ;
– la filiale britannique du groupe Business & Decision (26 M€).
Les deux sociétés seraient intégrées dès que possible à la filiale britannique de Sopra Group (qui pèse 58 M€ en 2011).

L’offre va de la prestation de services innovants dans des segments verticaux jusqu’à la distribution de solutions destinées au secteur des services financiers. Ces opérations « renforceront la capacité du groupe à fournir ses prestations sur un périmètre international ».

… et Callataÿ & Wouters en Belgique

Sopra conforte encore son expansion européenne avec l’annonce, ce 16 février, d’un projet d’acquisition de la société belge Callataÿ & Wouters (C&W), éditeur de logiciels bancaires. Cette société, forte de 600 personnes, a réalisé un chiffre d’affaires de 80 millions d’euros en 2011. Son offre logicielle sera combinée à celle de Sopra (laquelle a généré plus de 115 millions de revenus en 2011). La transaction devrait être finalisée avant la fin du premier trimestre.
Fondée en 1983 en Belgique, C&W a développé un produit phare, Thaler, utilisé dans plus de 40 banques et dans 15 pays: c’est un puissant logiciel bancaire pouvant fonctionner soit comme solution intégrée couvrant l’ensemble des systèmes de la banque soit comme solution modulaire dédiée à des secteurs d’activité précis.
Sopra prévoit de regrouper l’essentiel de ses activités bancaires Evolan avec celle de Thaler /C&W.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur