Spéculations sur la consolidation des géants de l’Internet

Cloud

La rumeur enfle à Wall Street du rapprochement entre deux géants de l’Internet. Qui sera concerné, Yahoo, eBay, Google ou MSN. Au classement des spéculations, une alliance entre Yahoo et eBay tient la corde…

La rumeur n’est pas nouvelle, constatant un accroissement de la concurrence et un ralentissement de la croissance du secteur, les géants de l’Internet – Yahoo, MSN (Microsoft), eBay et Google – pourraient être tentés de s’associer.

Ces dernières semaines, Google a investi dans AOL, Microsoft a tenté un rapprochement de MSN avec Yahoo, et eBay a exprimé le projet d’une alliance visant à contrer l’encombrant Google. Entre rumeurs plus ou moins confirmées et stratégies de positionnement, la consolidation semble d’actualité. Mais la rumeur a pris une nouvelle dimension depuis la publication ce lundi 22 mai d’une étude de JP Morgan qui a indiqué que “Un partenariat ou une fusion entre eBay et Yahoo! est la plus faisable sur le plan stratégique.” Qu’est-ce qui milite pour un tel projet ? Les valeurs Internet sont depuis le début de l’année sur une pente savonneuse. Pourtant, les résultats continuent être en forte progression, même si là aussi la croissance semble se ralentir. Un rapprochement de deux géants de l’Internet semble donc une démarche logique. eBay n’a d’ailleurs jamais caché qu’il travaillait en collaboration avec les géants de la recherche. Il n’a pas caché non plus, comme nous l’évoquons plus haut, son opposition à Google. Une vision du marché qui a le mérite d’être la même pour Yahoo, Microsoft et le site d’enchères en ligne. Il semblerait donc que Google soit de facto exclu des négociations. Mais rien pourtant ne vient étayer cette théorie. De plus, la progression continuelle de Google en fait une locomotive à laquelle d’autres souhaiteraient sans doute accrocher leurs wagons. Peu importe les oppositions, quand les intérêts des actionnaires sont en jeu, les parts de marché priment sur les susceptibilités. La situation est assez proche avec Microsoft, probablement sur Internet le plus en retard des quatre géants, ou tout du moins le moins bien placé. Sauf que la logique, qui veut que le dernier de la classe soit le plus facile à grignoter, ne tient pas dans le cas de Microsoft ! Pourtant chez ce dernier, MSN est une division dont les comptes sont perdus dans l’ensemble des résultats du groupe, mais elle est encore loin d’afficher la rentabilité à laquelle nous a habitué la firme de Redmond. Un rapprochement avec un groupe comme Yahoo pourrait représenter le moteur de croissance qui lui manque, mais là il semblerait que les négociations aient échouées. C’est donc la rumeur d’un rapprochement entre Yahoo et eBay qui tient la corde. Il semble en effet le plus logique, car les deux sociétés sont probablement celle dont les activités sont les plus éloignées, et donc les plus complémentaires. De même, le positionnement géographique des deux protagonistes est lui aussi complémentaire, avec Ebay très présent en Europe et Yahoo en Asie. Une alliance, voir une fusion entre les deux groupes, présenterait en effet un spectre très large, qui comprendrait le portail généraliste, le moteur de recherche, les liens sponsorisés, les enchères en ligne, la VoIP, le paiement en ligne, etc. Les besoins de eBay en terme de visibilité, avec environ 15 millions de mots clés gérés en achats de liens sponsorisés, militent aussi pour le rapprochement du groupe avec un géant de la recherche. Sur ce dernier point, en revanche, la logique du marché se tournerait plutôt vers Google. Le positionnement des mots-clés et des liens sponsorisés sur les moteurs de recherche est essentiel pour l’activité de eBay. À ce titre, le site d’enchères ne peut se passer de Google, qui draine à lui seul et selon les régions de 50 % à 80 % de ses visiteurs. Mais tout cela n’est que spéculation, des rumeurs que certains auraient intérêt à faire suivre sur les marchés financiers afin de redonner aux titres des géants de l’Internet un coup de pouce pour inverser la tendance. Rappelons que depuis le début de l’année l’action EBay a perdu -30 %, Yahoo -20 %, Microsoft de -12 % et Google -10 %. Cela mérite bien que l’on étudie un rapprochement stratégique?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur