Stéphane Richard mis en examen: Orange en danger ?

Régulations

Pour son rôle présumé dans l’arbitrage dont a bénéficié Bernard Tapie en 2008, Stéphane Richard a été mis en examen mercredi. Son maintien à la tête d’Orange est incertain.

Entendu mercredi 12 juin par les juges après une garde à vue de 48 heures, le PDG d’Orange Stéphane Richard a été mis en examen pour « escroquerie en bande organisée » dans le dossier Bernard Tapie.

Ce nouveau rebondissement autour de l’arbitrage privé dont a bénéficié en 2008 l’homme d’affaires alors en conflit avec le Crédit Lyonnais sur la revente d’Adidas, met le dirigeant de l’opérateur historique français sur la sellette.

Une décision jugée « infondée »

Stéphane Richard, lorsqu’il était directeur de cabinet de Christine Lagarde alors ministre de l’Économie, est soupçonné d’avoir joué un rôle dans l’arbitrage qui a permis à Bernard Tapie d’obtenir 403 millions d’euros d’argent public…

Outre l’actuel patron d’Orange, l’un des juges arbitres de l’affaire Tapie-Lagarde, Pierre Estoup, et l’ex-président du Consortium de réalisation (CDR), Jean-François Rocchi, ont été mis en examen pour le même motif.

L’avocat de M. Richard a annoncé hier soir vouloir déposer un recours pour obtenir l’annulation d’une décision jugée « infondée ».

La direction d’Orange va-t-elle changer ?

La question du maintien de Stéphane Richard à la tête d’Orange « est posée », a déclaré sur RTL la ministre en charge de l’Économie numérique, Fleur Pellerin, au lendemain de la mise en examen du dirigeant.

Il ne s’agit pas de mettre en cause la façon dont l’entreprise a été jusqu’ici dirigée par M. Richard, a ajouté la ministre, mais « bien de savoir si la décision qui a été prise le fragilise comme président d’Orange. » 

Il revient, par conséquent, « aux actionnaires et aux administrateurs de décider », a-t-elle précisé. Avant de conclure : « ce qui prime avant tout, c’est l’entreprise Orange, ce sont les 170.000 salariés. »

L’État, qui détient 27% du capital d’Orange et y compte trois administrateurs sur quinze, « fera valoir sa position en tant qu’actionnaire » à l’occasion du conseil d’administration extraordinaire organisé « dans les prochains jours ».

MàJ lundi 17 juin 2013 : le CA extraordinaire d’Orange a confirmé Stéphane Richard dans ses fonctions.


Voir aussi

Quiz Silicon.fr –– Dix questions sur Orange-France Télécom


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur