Suite Internet Mozilla SeaMonkey : debugging et nouvelles fonctionnalités

Logiciels

Alerte aux failles de sécurité pour la suite Internet Mozilla SeaMonkey. La mouture 2.0.5 devra être installée sans attendre. Dans le même temps, les développeurs présentent une première version de test de SeaMonkey 2.1.

Une nouvelle version stable de la suite Internet Mozilla SeaMonkey fait son entrée. Rappelons que cet outil combine à la fois un navigateur web, un outil de messagerie électronique, un éditeur de pages HTML et un client IRC. Le tout est disponible pour Windows, Mac OS X et Linux.

SeaMonkey 2.0.5 corrige onze vulnérabilités, dont huit sont classées critiques. Ces dernières exploitent toutes le même mécanisme : l’exploitation d’un bogue permet de provoquer un dépassement de tampon, ou un plantage de l’application avec corruption de la mémoire. Ceci permet potentiellement de lancer du code distant sur la machine de l’internaute, bref, d’en prendre le contrôle depuis le réseau. Aucun exploit n’est connu pour ces failles. La mise à jour reste cependant vivement recommandée. Les développeurs profitent de la sortie de cette version pour corriger d’autres bogues, qui pouvaient réduire la stabilité du logiciel.

Notez qu’une version de test de SeaMonkey 2.1 est également accessible ici. Elle propose de nouvelles fonctionnalités, issues en grande partie de Firefox : meilleures performances, détection des plug-ins trop anciens, lecture des vidéos HTML5 en plein écran, support des polices de caractères WOFF, du WebGL et de l’accélération Direct2D (sous Windows). Du solide.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur