Sun mise sur la libération du stockage

Réseaux

Nous profitons d’un entretien exclusif pour dévoiler la stratégie de la compagnie concernant certains domaines liés au stockage

Le stockage est devenu un sujet important pour Sun Microsystems. La compagnie profitera ainsi de la venue à Paris de Roch Bourbonnais (senior performance analyst ZFS / Open Storage chez Sun Microsystems), le 18 mars prochain, pour organiser une soirée exceptionnelle sur le thème des performances Open Storage et ZFS.

En marge de cet évènement, nous avons pu nous entretenir avec deux responsables de la compagnie : Graham Lovell, directeur exécutif storage servers product line et Tim Graves, senior staff engineer.

Ceux-ci sont revenus sur la libération du code source de la solution de gestion des clés de chiffrement estampillée Sun. Standardisation, harmonisation du matériel et baisse des coûts sont au cœur de cette annonce.

Concernant les gammes de produits fournies par la compagnie, nos interlocuteurs rappellent que “les logiciels Open Storage, OpenSolaris et ZFS sont tous sous licenceopen source. La communauté peut donc utiliser ces technologies pour créer des solutions nouvelles, destinées par exemple au marché d’entrée de gamme”.

Ils pensent également que la technologie flash va se multiplier dans les produits de stockage : “Solaris peut déjà utiliser des SSD comme intermédiaire entre la mémoire vive et le stockage sur disque. La prochaine étape sera de fournir un système unique permettant de stocker les informations en mémoire vive, puis sur un SSD, puis sur des disques durs et enfin de les archiver sur bande. Nous travaillons à la mise au point de telles solutions”. Une offre unique adressant tous les types de support, c’est le Saint Graal du stockage que touche ici Sun du doigt.

Pour le cloud computing, plusieurs usages sont identifiés : “il y a tout d’abord ceux qui veulent utiliser ces techniques en interne, sur leurs propres serveurs. Pour les clients qui se connecteront à des services externes, certains souhaiteront disposer d’un système de cache installé au sein de l’entreprise. Nous comptons fournir des solutions pour l’ensemble de ces cas de figure”. Tout un programme.

A lire, notre dossier Sun et l’open source


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur