Symbian est mort, vive Symbian!

Cloud

Nokia annonce le démantèlement de la Fondation Symbian pour mieux sauver sa plate-forme mobile.

Où va Nokia avec Symbian? Les récentes défections de Samsung et Sony Ericsson de la fondation éponyme, le récent départ de son directeur depuis 2008, Lee Williams, ajouté au développement parallèle de la plate-forme Meego/Maemo posent autant de questions sur l’avenir de Symbian. Dautant que le constructeur finlandais continue de perdre des points sur le marché des mobiles, même s’il reste le numéro 1 pour l’heure.

Nokia y a répondu en partie, notamment en voulant unifier les environnements Symbian et Meego au niveau des développements en proposant un framework commun Qt et en supportant le langage HTML5 en cours de développement. Une manière de couvrir l’avenir de Symbian auprès des développeurs tout en assurant le développement de Meego destiné aux smartphones, netbook et autres tablettes numériques.

Aujourd’hui, Nokia confirme son intention de maintenir Symbian en vie mais à coup d’une révision complète de la stratégie. Le constructeur annonce qu’il récupérera l’OS en son sein à partir d’avril 2011. La Fondation Symbian qu’il avait créée en 2008 pour mettre en oeuvre une stratégie open source de la plate-forme (et son écosystème) sera, elle, démantelée, pour limiter ses activités à un centre de gestion des licences. L’initiative originale n’a visiblement pas résisté aux attaques de l’iPhone d’Apple et de Google Android, autre système ouvert open source. Bref, Symbian est mort, vive Symbian!

« L’avenir de Symbian comme plate-forme ne dépend pas de l’existence de la fondation, assure Jo Harlow, vice-président smartphones chez Nokia. Les changements annoncés par la fondation n’auront pas d’incidence sur les feuilles de route des produits Symbian ou des engagements de livraison. Les plate-forme alimente des centaines de millions de smartphones – y compris les nôtres – et nous comptons bien continuer à fournir soutien continu et innovation qui bénéficieront à l’écosystème Symbian dans l’avenir. »

A ce jour, Nokia déclare avoir commercialisé quelques 50 millions d’unités de terminaux équipés de Symbian 3, dont le haut de gamme N8 mais aussi les récents C7 et C6-01 qui s’enchaîneront avec le E7. Une stratégie que Nokia développe aux visiteurs du Symbian Exchange and Exposition (SEE) 2010 qui se déroule les 9 et 10 novembre à Amsterdam.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur