Syntec Numérique table sur un maintien de la croissance en 2012

Editeurs de logicielsRégulationsSSII

Après avoir progressé de 3,6 % en 2011, le secteur informatique en France devrait croître modestement en 2012, d’après une note de conjoncture de Syntec Numérique, chambre professionnelle des SSII, éditeurs de logiciels et sociétés de conseil.

Le Syntec Numérique, chambre professionnelle représentant près de 1200 groupes et sociétés membres de l’industrie informatique française, soit 80 % du chiffre d’affaires de la profession, a confirmé jeudi ses estimations de croissance pour 2012 : +1,2 %.

Cette progression reste toutefois modeste par rapport à 2011, une année marquée par le retour à la croissance pour les professionnels du monde informatique actifs en France. Ainsi après un second semestre 2011 incertain, l’activité conseil et services informatiques a progressé de 4 %, l’édition de logiciels de 3,8 % et le conseil en technologies de 7 %.

Des progressions modestes en 2012

En 2012, des niveaux de progression plus modestes sont attendus, soit +1 % pour le conseil et les services informatiques qui devraient « conserver un bon niveau d’activité par l’externalisation », selon les termes de Syntec Numérique; +1,1 % pour le conseil en technologies « impacté par les problématiques de pression sur les prix et les politiques de référencement des donneurs d’ordres »; et +1,6 % pour les éditeurs de logiciels dont le carnet de commandes devrait rester stable ou progresser sensiblement.

Enfin, pour l’ensemble de la filière, les recrutements resteraient stables par rapport à l’année précédente. Rappelons qu’en 2011, près de 40 000 recrutements ont été réalisés, parmi lesquels près de 30 000 cadres, soit quasiment le niveau de recrutement de 2008.


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur