T-Systems France pourrait enfin être rentable

Régulations

La filiale française de la SSII allemande a cumulé six années de pertes

Deutsche Telekom n’a pas vraiment eu de chance en France. Sa filiale grand public Internet Club-Internet n’a pas atteint la taille critique et est en passe d’être cédée. Du côté des SSII, T-Systems France a également été longtemps à la peine avec six années de pertes…

Mais la fin du tunnel est proche. La filiale devrait en effet être rentable cette année, notamment grâce à l’intégration achevée de Gedas (ex-filiale informatique de Volkswagen) et à un plan de restructuration.

Comme l’explique la Tribune, le plan de transformation ‘Force 7’ commence à porter ses fruits. Le groupe a notamment mis en place une plate-forme commune, a mis l’accent sur les grands comptes de l’automobile et de l’assurance, a cédé quelques agences régionales…

“Notre positionnement est plus visible. A la fin du premier trimestre, notre portefeuille de commandes totalisait 1 milliard d’euros d’opportunités négociables sur l’année”, explique au quotidien Pierre Joudiou, pd-g de T-Systems France.

Du coup, comme beaucoup d’autres SSII, T-Systems France recrute massivement. Les effectifs devraient passer de 1.900 à 2.200 salariés.

Pour 2007, la SSII compte faire mieux que le marché (+6 à +8% prévus par le Syntec) en misant notamment sur le partenariat que recherche Deutsche Telekom pour sa filiale.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur