Tablet PC : on hésite entre demi-succès et demi-échec

Régulations

Une étude de In-Stat/MDR vient relancer la polémique autour du Tablet PC. Demi-succès sur les marchés verticaux, mais échec cuisant sur les marchés horizontaux

Trop cher, absent des programmes d’investissements IT des entreprises, manque d’applications généralistes, inquiétude des utilisateurs qui rechignent à l’adopter? le Tablet PC tarde à trouver son public.

Bien sur, on pourra toujours arguer que le PC à stylet s’est en partie imposé sur les marchés verticaux, comme ceux de la santé, de l’immobilier ou de l’assurance. Certes, mais ces marchés disposaient déjà d’une expérience de ce type d’appareils, que ce soit avec des outils adaptés, comme le Palm, ou des périphériques dédiés, comme les séries Psion. Et les éditeurs y ont pu assez facilement décliner leurs applications. En revanche, le Tablet PC est loin d’avoir séduit les cadres, malgré ses avantages indéniables, ni surtout le grand public ! La faute à Microsoft qui n’a pas suffisamment soutenu sa technologie, clamaient certains distributeurs et constructeurs en début d’année. Mais Microsoft pourrait aussi leur retourner le compliment en soulignant que les constructeurs tardent à baisser leurs tarifs. Un argument réaliste, mais qui ne doit pas faire oublier le prix de la licence Windows for Tablet PC, qui reste encore très ? trop ? élevé. Bref, il ne faut pas s’attendre à une révolution sur ce marché en 2004, mis à part la sortie annoncée pour cet été de Windows XP Tablet PC 2005 Edition ! A l’inverse, 2005 pourrait être l’année charnière? Selon In-Stat/MDR, le prix des ordinateurs Tablet PC devrait passer sous la barre des 2.000 dollars, un argument de poids qui pourrait enfin séduire un plus large public.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur