Tepco : après Fukushima, le scandale Windows XP

BureautiqueLogicielsOSPoste de travailSécurité

Tepco, opérateur de la central de Fukushima, avait ‘oublié’ de mettre à jour 48 000 PC, qui tournaient toujours sous XP. Le voilà rattrapé par la patrouille. Et son image est, une fois encore, écornée.

Tepco (Tokyo Electric Power Company), l’opérateur de la tristement célèbre centrale nucléaire de Fukushima au Japon, fait encore fonctionner pas moins de 48 000 PC sous Windows XP connectés à Internet. C’est la surprenante découverte d’un organisme chargé de superviser les finances du gouvernement et des agences publiques, le Japan’s Board of Audit, qui s’est intéressé à Tepco pour évaluer combien l’entreprise dépense pour décontaminer le site de Fukushima.

Migration avancée

Selon cet audit publié en mars, Tepco aurait décidé de repousser la mise à jour de son parc à 2018 pour économiser quelque 30 millions de dollars. L’organisme d’audit a recommandé fermement à l’opérateur, nationalisé après la catastrophe de 2011, de mettre à jour ce système d’exploitation qui n’est plus maintenu par Microsoft depuis le 8 avril 2014. La société a décidé d’avancer la date de son projet de migration, a souligné un porte-parole de Tepco interrogé par l’AFP. Officiellement de son propre chef. Nul doute toutefois que les observations du Japan’s Board of Audit, et les questions qu’elles soulèvent en matière de cybersécurité de ce qu’en France on qualifierait d’opérateur d’importance vitale, ne sont pas étrangères à ce revirement.

Rappelons que Microsoft ne publie plus de mises à jour de sécurité pour XP depuis avril dernier. Le premier éditeur mondial maintient toutefois un support dit personnalisé pour les entreprises qui n’ont pas pu ou pas voulu migrer leurs anciens systèmes à temps. Signé pour un an renouvelable, ce contrat permet aux organisations de bénéficier des patchs de sécurité et de correctifs contre un tarif forfaitaire, de 200 $ par an et par poste. Mais avec un plafond annuel maximal de 250 000$. La petite histoire ne dit pas si Tepco avait bel et bien souscrit à ce service…

A lire aussi :

Windows XP, un retraité encore très actif
Un Service Pack 4, non officiel, proposé pour Windows XP
Support de XP : Microsoft a bien baissé drastiquement ses prix

Crédit photo : 360b / Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur