Texas Instruments va supprimer 3.400 postes

Cloud

Le fabricant de puce lance une seconde vague de suppression de postes pour remonter la pente

Texas Instruments (TI), en situation délicate depuis plusieurs trimestres, a décidé d’appliquer, une fois de plus une mesure d’économie drastique. Le géant des puces pour mobiles s’apprête donc à supprimer plusieurs milliers de postes.

3.400 employés de l’entreprise devraient être licenciés dans les prochains mois, selon Reuters. Sur l’ensemble des postes supprimés, 1.800 pourraient être des départs volontaires, les 1.600 restants étant des licenciements “secs”.

Nous avons terminé le trimestre avec un niveau très bas de commandes en souffrance, ce qui nous donne sensiblement moins de visibilité qu’en temps normal… Nous nous préparons à une période de basses eaux pour notre économie qui pourrait durer, a déclaré à Reuters Kevin March, directeur financier du groupe. On peut à peine se faire une idée à l’horizon d’un trimestre.”

Au quatrième trimestre, le fondeur enregistre un net recule de son bénéfice net à 107 millions de dollars, contre 756 millions de dollars l’année précédente. Le groupe enregistre un chiffre d’affaires de 2,49 milliards de dollars, contre 3,566 milliards en 2007. Les analystes tablaient sur un chiffre de 2,37 milliards de dollars.

Le bénéfice par action, de 21 cents, s’affiche largement en deçà des précédentes prévisions effectuées par TI (entre 30 et 36 cents) et les analystes (43 cents).

TI, plus pessimiste que jamais, s’attend à observer un recul de son chiffre d’affaires entre 1,62 et 2, 12 milliards au cours du trimestre.

Depuis plusieurs mois, le géant est confronté à une baisse des commandes, Nokia en tête. Au mois de décembre dernier, TI avait déjà annoncé la suppression de 650 postes dans six pays. La firme souhaitait réaliser une économie de 200 millions de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur