TF 1 Mobile sera lancé le 2 mai

Régulations

Objectif: séduire 300.000 clients avec des offres simples

Aussitôt dit, aussitôt fait. Le 29 février dernier, Patrick Le Lay, président du groupe audiovisuel avait annoncé son intention de se lancer dans le marché hautement juteux de la téléphonie mobile. On sait désormais que cette offre sera lancée le 2 mai prochain.

Très naturellement, TF1 Mobile utilisera le réseau de Bouygues Telecom qui appartient à la même maison mère. Dans un entretien au Journal du Dimanche”, le président précise néanmoins que TF1 Mobile ne sera pas un MVNO (opérateur mobile virtuel) mais simplement une marque issue d’un accord de licence (comme M6 Mobile by Orange) courant sur cinq ans. En effet, Bouygues Telecom s’est toujours refusé à accueillir des opérateurs virtuels. Il préfère passer des accords de licence comme avec Universal Mobile qui a déjà séduit 400.000 personnes. L’offre se veut simple et généraliste. Elle visera les 25-50 ans avec trois forfaits commercialisés (1h, 1h30 et 2h) de 19,90 euros par mois à 29,90 euros. L’opérateur s’est fixé comme objectif d’atteindre 300.000 clients après un an d’exploitation. Un objectif raisonnable compte tenu de la force de la marque TF1 et du décollage progressif des opérateurs mobiles alternatifs. Pour autant, avec l’arrivée de groupes puissants comme Tele2 ou Virgin Mobiles (qui vise pas moins d’un million de clients), la concurrence s’annonce rude. Et seule la réduction des délais de la portabilité du numéro pourra permettre un véritable décollage. Aujourd’hui, moins de 300.000 personnes sont abonnées à une offre mobile alternative (MVNO ou autres). Pour parvenir à cet objectif, TF1 Mobile mise sur sa marque, sur un réseau de distribution important (celui de Bouygues Telecom: 8.000 points de vente) et surtout sur les échanges entre la filiale et la chaîne de TV. Les abonnés de TF1 Mobile auront ainsi accès à des vidéos issus des programmes ded la chaîne, de l’information, des jeux. La première chaîne européenne poursuit ainsi sa diversification hors des écrans de TV. En février dernier, le groupe annonçait déjà un accord avec Neuf Cegetel. Il s’agit de rapprocher les sites internet des deux groupes. Par ailleurs, la régie publicitaire de TF1 devrait prendre en charge celle du portail de Neuf. Cet accord devrait permettre aux deux partenaires de figurer dans les 10 premières places des sites internet les plus consultés en France, ce qui donnera “un effet de levier extrêmement important sur les recettes” (publicité, e-commerce…). Il faut se souvenir que le groupe présidé par Patrick Le Lay a connu une année 2005 “en demi-teinte” en raison d’un tassement de ses recettes publicitaires. Il s’agirait donc de se diversifier et de mieux profiter de la manne Internet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur