TikTok : Microsoft a 45 jours pour convaincre

BusinessProjetsRégulations

Microsoft négocie à marche forcée le rachat de TikTok, après un décret de Trump interdisant, dans 45 jours, toute transaction avec ByteDance.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Satya Nadella, CEO de Microsoft, ne sera pas surpris.

Donald Trump a signé, jeudi 6 août, un décret présidentiel interdisant, dans 45 jours, toute transaction américaine avec la maison mère chinoise de TikTok, ByteDance.

Le président des États-Unis estime que l’application de partage vidéo développée en Chine, espionne et constitue une menace pour la sécurité, la diplomatie et l’économie américaines.

Lundi, après que Microsoft a confirmé négocier le rachat du service TikTok aux États-Unis, Donald Trump a accepté cette possibilité, sous condition de bouclage avant le 15 septembre.

Au-delà, les entreprises et les citoyens américains n’auront plus le droit d’établir une relation commerciale avec TikTok, si le service était encore détenu par ByteDance.

Sous pression de l’exécutif américain, Microsoft doit donc agir vite.

WeChat également ciblé

Le rachat de TikTok permettrait à Microsoft de contrôler et exploiter aux États-Unis et sur d’autres marchés le service prisé des adolescents. TikTok compte près d’un milliard d’utilisateurs dans le monde, dont 100 millions environ aux États-Unis.

Microsoft conforterait également son expansion dans les plateformes communautaires, après les rachats de LinkedIn (réseau social professionnel) et GitHub (développement logiciel). Le groupe pourrait ainsi renforcer l’intégration avec ses services, du cloud d’infrastructure à la sécurité, de l’analyse avancée à la monétisation de données.

TikTok n’est pas le seul service « Made in China » ciblé par l’administration Trump. Un autre décret présidentiel américain vise l’application de messagerie WeChat du groupe chinois Tencent.

(crédit photo : via Pixabay)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT