Tizen perd l’un de ses plus fervents partisans

MobilitéPoste de travailSmartphones

NTT DoCoMo reporte la sortie de smartphones pourvus de Tizen. Ce nouvel OS mobile restera donc encore un temps dans les cartons.

Coup dur pour le système d’exploitation mobile Tizen, mis aujourd’hui de côté par l’opérateur japonais NTT DoCoMo. Le porte-parole de la société indique que les terminaux Tizen ne seront pas lancés cette année… mais qu’ils ne sont pas pour autant abandonnés.

Cette annonce suit celle d’Orange, qui indiquait en novembre dernier repousser la sortie d’un smartphone pourvu de cet OS mobile. Suite à ces deux déclarations, Samsung – promoteur de la première heure de Tizen – pourrait décider de ne pas mettre de terminal équipé de cet OS à son catalogue. Ce dernier point n’a cependant pas encore été éclairci par le constructeur sud-coréen.

Occasion ratée pour les opérateurs

La vague Android semble donc devoir faire une nouvelle victime. Il est vrai que la déferlante de terminaux Android low cost ne laisse que peu de place à un OS comme Tizen.

Rappelons que Tizen s’appuie en partie sur LiMo, système d’exploitation utilisé au sein de ‘feature phones’ très populaires dans certaines contrées (comme le Japon). Toutefois, cette offre peine à se reconvertir en OS ouvert pour smartphones à bas coût.

Ceci est d’autant plus regrettable que Tizen se base sur des applications exploitant les technologies du web, applications qui pourraient fonctionner à l’identique sur d’autres offres comme webOS, ou encore Firefox OS.

Les opérateurs ratent donc l’occasion de créer un écosystème applicatif indépendant de tout OS mobile et de proposer ainsi une alternative à Google Play ou à l’App Store d’Apple.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les OS mobiles ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur