Tomas Ulin, MySQL : « nous vivons notre vie indépendamment d’Oracle »

Bases de donnéesCloud

Une base de données open source chez le leader mondial des bases de données propriétaires. Le rapprochement a fait couler beaucoup d’encre. Tomas Ulin, vice-président de MySQL Engineering, revient sur le positionnement de MySQL dans le groupe qui est, selon lui, tout sauf un enterrement de première classe.

OOW_TomasUlinSilicon.fr : Comment vous positionnez-vous dans l’organisation d’Oracle ?

Tomas Ulin : Depuis son rachat, MySQL est resté une organisation indépendante au sein d’Oracle, avec ses propres employés, ses propres budgets et sa propre feuille de route.

MySQL est plutôt positionnée sur les besoins liés aux technologies Web (internet et extranet). Par ailleurs, nous détenons une position forte en tant que base de données intégrée (parfois invisible) auprès d’éditeurs indépendants, mais aussi des équipementiers télécom (Alcatel, Juniper, Ericsson…), grands utilisateurs de notre solution Cluster.

Ce sont les marchés de prédilection de MySQL, alors qu’Oracle s’adresse à tous les autres.

Pour quelles raisons les entreprises choisissent-elles MySQL ?

Les entreprises choisissent souvent MySQL parce qu’il fonctionne parfaitement sur du matériel standard (type x86), conçu comme une commodité, sans nécessiter d’équipement spécifique. Bref : une solution moins onéreuse pour des équipements plus abordables. Cependant, il est possible de recourir – par exemple – à des solutions de stockage très évoluées. D’ailleurs, nous travaillons actuellement sur l’optimisation de l’utilisation des SSD.

Enfin, de très grandes entreprises adoptent MySQL comme base de données pour de très grands intranets ou sites Web.

Comment répondez-vous au besoin d’administration/supervision des bases de données ?

Les utilisateurs MySQL ont le choix entre deux solutions d’administration.

MySQL Enterprise Monitor, conçue par les développeurs de MySQL, représente une solution légère, mais très fonctionnelle pour les logiciels MySQL. Composant essentiel de MySQL Enterprise Edition, ce logiciel offre des fonctions d’administration évoluées et une supervision en temps réel (avec des alertes et des outils d’analyse visuelle).

Sur la nouvelle version 3.0, nous avons amélioré la supervision à distance des bases MySQL sur le cloud et le suivi des fonctions de backup, entre autres. En outre, des plug-ins pour les Oracle Database 12c sont en cours de développement.

Les entreprises ayant opté à la fois pour MySQL et Oracle se tourneront plutôt vers Oracle Enterprise Manager qui dispose de nombreux plug-ins et connecteurs.

Rien sur l’analytique ? Et quid de la mobilité ?

Effectivement MySQL ne propose rien de spécifique pour l’analytique. En revanche les spécialistes Big Data, par exemple, utilisent notre solution pour proposer des offres packagées. En général, ils choisissent MySQL pour sa nature open source.

Quant à la mobilité, MySQL Cluster est embarqué dans des équipements de télécommunications et dans de très nombreuses applications mobiles.

Que représente pour vous la manifestation MySQL Connect, qui se tient en même temps qu’Oracle Open World ?

Cet événement est très important pour la visibilité de la marque, et les équipes de MySQL s’investissent fortement à cette occasion. La combinaison MySQL/Java favorise également des connexions avec JavaOne et les développeurs Java.

Car très souvent, le choix de MySQL est effectué par les informaticiens de terrain qui combinent son utilisation avec Java. Parfois, ils communiquent cet intérêt à leurs managers (bottom-up). Dans quelques cas, plutôt rares, le choix de MySQL émane de managers ou de DSI.

Même si nous restons évidemment à l’écoute des DSI très présents sur Oracle Open World (y compris avec des profils techniques d’ailleurs), nous ciblons plutôt ce premier public, intéressé par l’open source. C’est pourquoi nous avons tenu à ce que le prix d’accès à MySQL Connect soit très bas.

Comment se portent les communautés autour de MySQL ?

Les communautés sont très actives comme le prouvent les téléchargements toujours plus importants, les alertes sur les améliorations à apporter, ou encore les développements correctifs proposés.

De même, divers événements à travers le monde attirent de plus en plus de participants comme les Virtual Dev Days, les TechDays, ou les MySQL Groups locaux.

Ces manifestations ne sont pas organisées par Oracle mais directement par les communautés. Même si Oracle supporte ces initiatives.

Dans plus de 20 pays, MySQL propose aux organisateurs l‘intervention de ses spécialistes. Et nous maintiendrons cet effort partout et à chaque fois que cela sera possible.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur