Torpak : le navigateur qui offre l’anonymat au surfeur

Régulations

Torpak qui respecte la licence GNU a été créé en particulier pour protéger les communications du Pachen Lama, la plus haute autorité tibétaine…

Une version modifiée de Mozilla Firefox qui permet aux internautes d’être anonymes sur le web vient d’être publiée nom de code : Torpak L’on doit cette performance au groupe “Hacktivismo”, une association regroupant des juristes des artistes, des hackers et des activistes des droits de l’homme. Le navigateur Torpak peut être stocké sur une clé USB qui une fois connectée à un ordinateur le transforme en un poste parfaitement anonyme sur la Toile. Sur son site Internet, le collectif explique que son rôle “est le développement de technologies respectueuses des droits de l’homme.” Le fondateur d’Hacktivismo, Oxblood Ruffin explique ses motivations :”Nous vivons a une époque ou les technologies d’acquisitions qui existent sur la toile sont particulièrement intrusives. Tous les aspects de notre vie sur le Web peuvent être étudiés. Torpak a été créé pour rétablir l’équilibre” Aucune installation n’est nécessaire pour utiliser Torpak, il faut seulement faire attention à ce que les deux fichiers téléchargeables sur le site de l’association restent ensemble. Cet outil rend la connexion de l’utilisateur totalement anonyme en utilisant un système d’encryption et en changeant constamment d’adresses net. Cette opération complique énormément la tache des fournisseurs d’accès qui souhaitent suivre les activités de certains clients. Bien entendu, l’utilisation de Torpak ne se fait pas sans conséquence, il faut par exemple s’attendre à voir des ralentissements dans la vitesse de connexion et ne pas s’étonner si les logs et mots de passe ne sont pas gardés en mémoire. Pour plus d’informations sur Torpak


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur