USA : les PC chinois seraient-ils bannis de l’administration ?

Régulations

Le projet de l’administration américaine d’acquérir des PC Lenovo soulève une vague de protestations sécuritaire

13 millions de dollars, c’est le budget ouvert par le gouvernement américain pour acquérir des PC Lenovo. Initialement. Car le fabricant chinois, à qui IBM a cédé sa division PC, présente le gros défaut, dans un contexte de paranoïa, d’avoir un encombrant actionnaire, le gouvernement chinois !

Pour certains parlementaires des Etats américains, c’est inacceptable, car les ordinateurs Lenovo pourraient représenter un risque sécuritaire pour les Etats-Unis? Le représentant républicain Franck Wolf a averti la presse: il a demandé à ce qu’aucune agence gouvernementale qui exerce dans des domaines confidentiels ne puisse utiliser des ordinateurs fabriqués en Chine. L’industrie américaine rit jaune à l’énoncé de cette revendication. D’abord parce que la plupart des PC livrés aux Etats-Unis sont fabriqués hors du territoire américain, et en particulier en Chine. Ensuite parce que bien malin qui pourra démontrer qu’aucun composant entrant dans la fabrication d’un PC n’est pas d’origine chinoise. Notre confrère américain DailyTech a par exemple relevé l’origine des ordinateurs portables les plus présents sur le territoire américain : – Acer (Taiwan) est assemblé en OEM par ECS-Tatung (Taiwan) et fabriqué à Shenzhen (Chine) ; – Apple (USA) est assemblé en OEM par Compal, Hon Hai et Quanta (Taiwan) et fabriqué à Shenzhen, Shanghani et Songjiang (Chine) ; – ASUS (Taiwan) est assemblé en OEM par ASUS (Taiwan) et fabriqué à Suzhou (Chine) ; – Dell (USA) est assemblé en OEM par ASUS, Compal, Hon Hai et Quanta (Taiwan) et fabriqué à Shenzhen, Shuzhou, Shanghani, Songjiang et Xiamen (Chine) ; – Gateway (USA) est assemblé en OEM par ECS-Tatung et Quanta (Taiwan) et fabriqué à Shenzhen, Shanghani et Songjiang (Chine) ; – Hewlett-Packard (USA) est assemblé en OEM par ASUS, ECS-Tatung, Hon Hai et Quanta (Taiwan) et fabriqué à Shenzhen, Suzhou, Shanghani et Songjiang (Chine) ; – Lenovo (Chine) est assemblé en OEM par ECS-Tatung (Taiwan) et Legend (Chine), et fabriqué à Shanghai et Shenzhen (Chine) ; – Sony (Japon) est assemblé en OEM par Hon Hai (Taiwan) et fabriqué à Shenzhen (Chine) ; – Toshiba (Japon) est assemblé en OEM par Compal et Inventec (Taiwan), ainsi que Toshiba (Japon) et fabriqué à Shenzhen et Hangzhou (Chine). Bref, tous les PC portables ou presque, y comprix ceux présentés sous des marques américaines, sont assemblés à Taiwan et fabriqués en Chine. Même Toshiba, dernier fabricant japonais à continuer d’assembler des machines au Japon, a entièrement délocalisé sa production en Chine. Quant à FIC, le dernier fabricant taïwanais a exercer son activité? il a fermé ses portes en septembre 2005 ! Et lorsque le gouvernement taïwanais a interdit les importations de Chine, chaque société a créé son usine en Chine afin de maintenir les flux d’importation. Il ne s’agit que d’un jeu de dupe? Il est aujourd’hui virtuellement impossible de fabriquer un PC sans intégrer des composants en provenance de Chine. Une notion industrielle qui semble avoir échappée aux politiques ! En revanche, le chinois Lenovo, troisième fabricant mondial, représente le seul concurrent chinois sérieux des géants américains Dell (n°1) et HP (n°2). Faut-il y voir un lien de cause à effet ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur