USA : les ventes de Mac continuent à chuter

Cloud

Deuxième mois à la baisse pour la marque à la pomme

Comment Apple résiste-t-il à la tempête ? Pour le deuxième mois consécutif, les ventes de Mac aux Etats-Unis se replient sensiblement. Ainsi, selon les chiffres de NPD pour le mois de février, les livraisons d’Apple ont baissé de -16% sur un an après un repli de 6% au mois de janvier.

Les ventes de Macbook ont baissé de 7% alors que les livraisons de portables sous Windows bondissent de 36%. Quant aux modèles ‘desktops’, les ventes s’effondrent de 36% chez Apple alors qu’elles ne baissent que de 10% pour les machines sous Windows. Rappelons que les Etats-Unis sont un marché stratégique pour Apple puisque la firme y réalise 54% de ses ventes.

Encore une fois, les analystes soulignent que la politique tarifaire haut de gamme d’Apple représente la principale explication à cette tendance dans un contexte de crise. “Conserver de tels prix dans cet environnement apparaît de plus en plus problématique”, souligne Steve Baker, analyste pour NPD.

Historiquement, Apple a toujours refusé de céder à la guerre des prix. Steve Jobs estimant par ailleurs que ses tarifs ne semblent pas vraiment en cause. Selon lui, le client “basique” d’Apple préfère repousser son achat plutôt que d’acheter un portable à un prix moins élevé.

Reste que selon de fortes rumeurs, Apple pourrait lancer prochainement un ‘netbook’ à écran tactile, une nouveauté qui pourrait relancer les ventes de la pomme. Tim Cook, le p-dg d’Apple par intérim a pourtant indiqué que les ‘netbooks’ dans leurs configurations actuelles n’étaient pas assez puissants et trop peu ergonomiques pour voir un jour une mini-pomme éclore.

Par ailleurs, la nouvelle gamme de machines de bureau dévoilées par Apple pourrait donner un coup de fouet aux ventes. Le fabricant a décidé de serrer un peu ses tarifs. Néanmoins, ces machines fixes sont de plus en plus boudées par les consommateurs.

Selon le cabinet Gartner, moins de 257 millions de PC, soit un chiffre en recul de 11,9% sur un an, devraient trouver preneur au cours de l’année 2009, soit le plus mauvais chiffre enregistré par le secteur depuis 2001.

Dans le détail, les fabricants devraient livrer quelque 101,4 millions de PC fixes, soit 31,8% de moins qu’en 2008. Les portables ne sont pas du tout dans la même situation. Pas moins de 155,6 millions de portables, soit 9% de plus qu’en 2008, devraient être vendus.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur