VMware lance la version 5.0 de sa ‘Workstation’ virtuelle

Régulations

Intervenant dans ce domaine au potentiel très prometteur surtout en ces temps de démocratisation de l’Open-source, VMware introduit sa nouvelle perle : le programme VMware 5.0

Voici un programme qui semble avoir un bel avenir devant lui. En plus d’être amusant à utiliser pour un utilisateur désireux de s’adonner à Linux sous Windows , il permet aux entreprises de réaliser de sérieuses économies. Il suffit d’imaginer qu’avec une même machine en virtualisant les architectures, l’on peut réaliser plusieurs taches

VMware Workstation est un logiciel bureautique destiné aux développeurs et aux professionnels de la technologie de l’information qui permet d’exécuter simultanément plusieurs systèmes d’exploitation pour serveurs et ordinateurs de bureau de type x86 sur un même PC, dans des machines virtuelles portables en réseau, sans avoir à redémarrer le système ni à partitionner les disques durs. Rien d’étonnant donc, à ce que 5% à 10% des serveurs exécutent de la virtualisation ; et 75% des entreprises envisagent de déployer cette technologie durant les cinq prochaines années. Plus de trois millions de professionnels de la technologie utilisent ce logiciel. La virtualisation permet, pour les entreprises de réaliser des économies. En effet,à partir du moment où devient possible d’exécuter simultanément Windows et Linux sur un poste, il n’est plus nécessaire pour elle de démultiplier le nombre de ses postes de travail. Et les utilisations de cette technologie sont multiples : consolidation et l’association de serveurs, continuité d’activité, automatisation des tests et du développement, gestion de postes de travail. Dons son dernier opus, VMware permet également d’allouer des espaces de stockage ‘virtuels’ au sein d’une infrastructure ( PC, serveur ou stockage) sur lesquels s’exécuteront des systèmes d’exploitation et/ou des applications différentes indépendamment les unes des autres. Les nouveautés de VMware Workstation 5 La version 5 de Vmware Worstation permet la prise en charge de nouveaux systèmes d’exploitation hôte : SUSE Linux Pro 9.2, SUSE Linux Enterprise Server 9.0, Mandrake Linux 10, Windows Server 2003 SP1 version bêta (prise en charge expérimentale), Red Hat Enterprise Linux 4.0 version bêta (prise en charge expérimentale). Et aussi de nouveaux systèmes d’exploitation client. (voir la liste sur le lien : VMware) –Prise en charge de plusieurs instantanés : permet de prendre un nombre illimité d’instantanés des machines virtuelles en cours d’exécution et les enregistrer sur disque. Ceci facilite la capture et le basculement entre plusieurs configurations et accélère les tests et le débogage. Le nouveau gestionnaire Snapshot Manager affiche les miniatures de tous les instantanés sur un même écran, ce qui facilite le suivi et le retour à un instantané précédemment enregistré. –Groupes: facilite la gestion des machines virtuelles connectées. Un groupe est le groupe désigné de machines virtuelles et de réseaux privés qui les connectent. Les groupes vous permettent de configurer des opérations d’activation/désactivation et d’interruption/reprise dans l’ordre que vous souhaitez. Il est également possible de régler avec précision les caractéristiques réseau d’un groupe (bande passante, paquets perdus…) –Clones: les clones facilitent les tests et le débogage en groupe, permettent aux collègues de se familiariser rapidement à l’utilisation des machines virtuelles et simplifient le processus de création d’une copie complète d’une machine virtuelle. Enfin : Workstation 5 intègre une nouvelle interface de ligne de commande (CLI) qui vous permet de créer des scripts pour automatiser certaines opérations manuelles. Pour obtenir la liste des commandes prises en charge, tapez “vmrun” à l’invite de commande. Amélioration des performances en cas d’utilisation de plusieurs machines virtuelles Workstation 5 intègre des améliorations en matière d’utilisation de la mémoire en cas de concurrence entre les machines virtuelles. Il est désormais possible d’exécuter efficacement plusieurs machines virtuelles avec une mémoire totale nettement inférieure ! Elle permet aussi d’obtenir des performances de mise en réseau améliorées en mettant à profit le pilote réseau personnalisé de VMware. Après l’installation du programme “VMware Tools” (qui a été simplifiée), les pilotes réseau requis sont intégrés de façon à améliorer et simplifier la mise en réseau. Enfin cette version réalise les opérations d’interruption/reprise et de prise d’instantanés beaucoup plus rapidement, ce qui vous permet de consacrer plus de temps aux tests et d’attendre moins longtemps l’exécution des opérations d’activation/désactivation. Prise en charge de l’hôte 64 bits

A noter pour ceux qui ont investi dans un nouveau processeur 64 bits. Workstation 5 permet d’utiliser un système d’exploitation hôte Windows (64 bits) comme Windows Server 2003 (édition bêta 64 bits), la version bêta de Windows XP (édition 64 bits). Soulignons aussi qu’Internet Explorer 4.0 ou une version supérieure est requis pour le système d’aide en ligne de Windows. La version 5 intègre une prise en charge matérielle des processeurs AMD Opteron, AMD Athlon 64 et Intel EM64T. La prise en charge logicielle s’applique aux systèmes d’exploitation hôte 64 bits suivants : Windows XP, Red Hat Enterprise Linux 3.0, SUSE Linux Enterprise Server 9, SUSE Linux Enterprise Server 8, SUSE Linux Enterprise Server 7, Windows Server 2003 SP1 et Red Hat Enterprise Linux 4.0 (prise en charge expérimentale pour les deux).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur