Windows et Linux mettent le turbo sur le marché des serveurs

Régulations

Linux et Microsoft Windows continuent d’enregistrer une forte progression sur le marché des OS pour serveurs, d’une année sur l’autre, largement supérieure à celle du marché lui même

Pas de ralentissement pour Linux et Windows sur le marché des serveurs. Leur progression à deux chiffres au troisième trimestre est nettement supérieure au marché lui-même, qui selon IDC augmente d’une année sur l’autre de 8,1% à 12,5 milliards de dollars.

S’il est difficile d’évaluer le revenu réel des distributions Linux, dont la licence est réputée gratuite, Microsoft aurait enregistré une progression de 17,7% de ses revenus serveurs, à 4,6 milliards de dollars. Quant aux serveurs Unix, leurs revenus déclinent de -13,7% à 3,9 milliards de dollars. Selon IDC, les revenus des serveurs Linux ont progressé au troisième trimestre de 34,3%, et 20,5% en unités. Concernant Windows, la progression des revenus serait de 17,7%, et 15,3% en unités. “Windows montre une très forte progression sur le trimestre. Linux ne progresse plus aussi rapidement qu’il l’a fait sur les précédents trimestres“, a indiqué Steve Josselyn, directeur de recherche IDC Server Group.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur